BARAKA: Le conseil urbain de la jeunesse décline toute  responsabilité sur une éventuelle manifestation anti-MONUSCO

0
118

Le président du conseil urbain de la jeunesse dans la ville de baraka Patient RAFIKI a brisé son silence sur des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux au sujet de la manifestation anti-MONUSCO qui serait en cours de téléchargement dans la ville de baraka.

Au cours d’un entretien avec kivutime  samedi 30 juillet 2022,ce représentant de la jeunesse a confirmé que le tract qui sillonne sur des réseaux sociaux faisant objet d’une manifestation n’est pas reconnu par le conseil urbain de la jeunesse. Il demande aux jeunes de ne pas se laisser manipuler par des personnes qui veulent récupérer cette affaire de la MONUSCO pour les intérêts politiques.

Patient RAFIKI dit qu’il ne voit  pas l’importance de choisir une voie des violences pour exiger le départ de cette mission onusienne alors que le gouvernement congolais établi déjà son retrait progressif selon les provinces.

« il y a des choses que nous voyons et ce que nous ne voyons pas.il y a des choses qui pensent sur les dos de nous les classes basse.il y a une grande partie de la jeunesse qui est manipulée par des politiciens et il y a des responsabilités qui sont attribuées selon quelques discours qui sont entendu qui poussent des jeunes à manifester alors qu’il y a déjà un plan du gouvernement congolais pour un retrait progressif de la MONUSCO en RDC. C’est comme si nous forçons une porte déjà ouverte.la jeunesse nous devons penser loi, on nous utilise pour perdre nos alors que les organisateurs restent chez- eux. C’est pourquoi je dis que nous comme la jeunesse de baraka, nous ne sommes pas concernés ni de près ni de loin de ce tract” a-t-il dit

Un jour après les manifestations anti-MONUSCO à uvira qui a coûté à cinq personnes, un tract dont son auteur reste inconnu faisant objet d’une éventuelle manifestation dans la ville de BARAKA circule dans des réseaux sociaux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here