BARAKA: Le maire ordonne l’ouverture du marché JTM chaque jour du matin au soir suite à l’incompréhension entre les petits commerçants

0
38

BARAKA,SUD-KIVU :Lors de sa décente ce mardi 24 janvier 2023 après plusieurs jours d’incompréhension entre les mamans  qui exercent de petits commerces au marché JTM longtemps divisées suite à l’appropriation de leurs étalages pour ceux qui sont le matin dans le marché El-shadai et qui viennent le soir dans le marché JTM.

Répondant à la question de la FEC qui veut à tout prix dissoudre le comité de ce marché pour y installer son propre comité, jacques M’mbucwa Hussein explique que ce marché  est reconnu pour les petits commerçants et non pour ce qui ont des grands capitaux.

« c’est depuis longtemps que j’avais autorisé ouverture du marché du matin au soir, mais les gens hésitaient encore, c’est pour cela que j’ai décidé de dépêcher une délégation ici pour sensibiliser ces mamans.je fais cette décente aussi dans le même cadre de les encourager d’ouvrir ce marché du matin au soir car,à Baraka nous n’avons qu’un seul marché qui est AEBAZ et nous devons avoir d’autres. Le fait de partager le temps donc le matin dans un marché et le soir dans un autre ne peut pas permettre à ce marché d’avancer. Donc la permanence nous permettra de savoir qui est le propriétaire d’étalage et qui ne l’est pas.ça c’est un marché des mamans qui ont des petits capitaux pour assurer le survie de leurs enfants »explique-t-il

Celui-ci fustige le comportement des personnes de Mauvaise foi et qui sont contre le développement de la ville de Baraka qui trompent que le seul marché reconnu c’est AEBAZ  alors que la ville comme la celle-ci ne doit pas avoir un seul marché.

Pour la FEC à travers son président du Centre de négoce de Baraka Monsieur Epembwe Éphrem dit ne pas reconnaître le président du comité de ce marché et Monsieur Kayumba syla a été installé par la FEC en attendant les élections prévues pour à doter ce marché un comité.

« Si nous sommes arrivés ici, c’est par ce que nous voulons l’unité. Les marchandises signifient partagé ensemble. Chacun fait son activité pour la survie de ses enfants, alors quelqu’un vient et casser son étalage, est ce qu’il aura la paix. Nous sont que le maire de la ville est là pour nous tous et il nous écoute tout le monde.il ne faut laisser quelqu’un faire les désordres dans ce marché par ce que nous comme la FEC notre souci est d’appuyer les petits commerçants à se développer. Nous n’avons vraiment aucun conflit avec le maire mais nous sommes contre toute personne qui veut vous tracasser ici” a-t-il dit

De leur côté certains mamans vendeuses des petites marchandises dans ce marché qualifient d’ingérence la décision de la FEC qui longtemps les abandonné.

« Nous les petits commerçants de Baraka nous avons beaucoup souffert. Nous étalions nos marchandises au niveau du centre mais nous avons été relocalisés  par le maire de la ville pour nous installer ici. C’est pourquoi nous n’avons pas besoin de la FEC car nous avons exprimé notre besoin d’adhérer mais  elle nous a longtemps abandonné. Alors on se demande comment elle peut venir nous imposer leur comité” a dit une femme.

Notons que suite à l’incompréhension entre la marie et la FEC,ce dernier risque d’être géré par deux comités parallèle dont un reconnu par l’autorité urbaine de la ville de Baraka.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here