BARAKA: Les bouchers accusent les militaires de l’ingérence en se transformant aux commerçants des bétails dans cette ville

0
274

BARAKA, SUD-KIVU: L’association des bouches dans la ville de baraka, déplore du manque des vaches pour alimenter les abattoirs  suite à la transformation des militaires en commerçants des bétails  dans cette ville de baraka en Provence du Sud-Kivu.

D’après Kaja Useni le président des bouchés dans la ville de baraka qui sollicite l’implication des autorités militaires pour palier à ce problème, précise que ces derniers les interdisent d’aller acheter les vaches à Bibokoboko sous motif qu’il y a la présence des miliciens pouvant mettre leurs vie en danger. Et de poursuivre que tout ça, c’est pour vouloir s’approprier cette pratique de la commercialisation de vaches d’après lui.

« Nous avons un problème par ce que nous regrettons avec  cette ingérence des militaires dans notre travail. Présentement nous n’achetons plus les vaches car ils nous interdisent d’aller bibokoboko en disant qu’il y a la présence des miliciens, tout cela pour qu’eux-mêmes nous emmènent ces vaches pour l’achat ici. Pour le moment nous n’avons plus du boulot car ce dernier ne reste qu’aux militaires. C’est pourquoi nous demandons l’implication des autorités militaires qu’ils nous remettent notre travail car la mission d’un militaire est bien connue » a-t-il dit

Depuis la coupure de relations entre la ville de baraka et bibokoboko après les attaques des groupes armés contre les villages de moyen-plateaux, il s’observe une carence des viandes de vaches dans plusieurs marchés de Fizi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here