BARAKA : Un papa a été blessé par des hommes porteurs d’armes blanches au champ

0
143

BARAKA, SUD-KIVU : L’incident s’est produit le mercredi 7 Septembre 2022 où ce cultivateur répondant au nom de Ishara MKOKO, âgé de 30ans, père de 7 enfants et résident du quartier Kibonjwa 3 a été blessé grièvement par les voleurs en armes blanches dans son champ de tomates.

D’après la nouvelle dynamique de la société civile NDSCI Chumvi ya Congo à travers son porte-parole, Mr l’abbé Kakozi Tchakubuta Djodjongonda, l’état de santé de la victime est très critique malgré les efforts déjà menés par les professionnels de santé.

« Cet homme est un Cultivateur, le matin il s’est rendu à son champ se trouvant en haut du quartier Ma campagne près de la rivière Mkemakye, lorsqu’il est arrivé dans son champ il a rencontré 3 hommes porteurs d’armes qui voulaient voler ses tomates, en voulant les chasser c’était le début du combat. Ces malfrats lui ont administré de coups de m’achètes sur le visage et tout le corps entier, après avoir vu le monsieur tomber ils ont pris fuite, celui-ci a eu l’intervention d’autres personnes qui ont entendu ses cris d’alarmes et qui lui ont acheminé directement à l’hôpital de Baraka où sa situation n’est pas du tout bonne » a-t-il expliqué à Kivutimes

La nouvelle dynamique de la société civile NDSCI Chumvi ya Congo, noyau de Baraka condamne cet  acte inhumain qu’a été victime ce pauvre citoyen qui débrouille comment nourrir sa famille.

« La Nouvelle Dynamique de la société civile chumvi ya Congo ville de Baraka , condamne avec toute force ces actes ignobles et barbares posés par ses inciviques et  demande aux services de sécurité d’user tous les moyens nécessaires afin de mettre la main sur les malfaiteurs »indique notre source

Notons que de fois les cultivateurs commencent à hésiter d’exercer leurs travaux dans les petites montagnes surplombant la ville Baraka craignant toujours leur sécurité menacé obligatoirement par des hommes armés .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here