Baraka: Un présumé auteur d’assassinat d’un militaire arrêté par les FARDC

0
77

BARAKA, SUD-KIVU:- L’armée à travers son 2202è régiment basé à Baraka vient de mettre la main sur le présumé auteur de la mort d’un élément FARDC, tué vers la fin du mois de Novembre 2022 dans la commune de KALUNDJA en territoire de Fizi.  D’après les sources militaires, cette personne à été appréhendée avec l’arme du défunt et d’autres effets militaires.

Le commandant du 2202è régiment, le colonel Banza Gabriel qui livre cette information, confirme que cet élément dangereux qui sème la teneur aux habitants de Baraka et ses environs sera prochainement présenté devant les autorités et à la population de Baraka. Selon lui,ce dernier opère dans plusieurs endroits avec cette arme marque AK 47 qu’il a ravi à ce militaire après avoir mis fin à sa vie. Il a en outre félicité la population avec les services de sécurité pour arriver à mettre la main sur cet ennemi de la paix tout en en la sollicitant d’en citer les autres suspectes

D’abord,je félicite la population de Baraka qui continue à collaborer avec l’armée. Cela prouve en suffisance que notre population est fatiguée avec l’insécurité. Ici dans les jours passés,nous avons perdu un militaire à kalundja,il a été tiré à bout portant et mort sur place. Après nos enquêtes, avant hier, nous avons découvert la personne qui lui a tiré les balles.Nous l’avons arrêté avec l’arme de ce militaire dont le chargeur était rempli des munitions mais il ne restait qu’une cartouche car,il avait tous utilisé dans ses opérations” a-t-il dit

S’agissant de certaines sources de la famille du présumé qui attribue cette arme à un passager que leur frère à transporter sur sa moto,cet officier supérieur explique, que la plupart des bandits armés se camouflent dans des motos pour distraire la population dans leurs opérations.

Les motards sont souvent pointés du doigt dans plusieurs cas d’insécurité dans la ville de Baraka. Nous avons tous vu ici dernièrement se sont les motards qui transportaient les bandits qui ont tiré des balles pour piller, ceci parce qu’il y a des motos appartenant aux bandits. Ces motos sont chargées de déplacement des bandits dans des opérations. Ce qui nous restait ici est trouver l’arme qui a tué ce militaire” ajoute-t-il.

Notons que ce présumé bandit, est un ancien élément Mai Mai qui a fui sa troupe dans les hauts plateaux. Il est également soupçonné auteur d’une attaque d’un convoi des véhicules du PAM qui transportait les vivres pour assister les déplacés à Sebele, attaque qui avait eu lieu à Matongo où un chauffeur à été blessé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here