BENI:La Monusco incapable d’affronter les M23, mais suffisamment armée pour tirer sur les populations civiles à Kasindi .

0
251

BENI,NORD-KIVU :-Dans un communiqué publié l’après midi de ce dimanche 31juillet 2022,la Monusco reconnait l’incident sur la frontière congolo-Ougandaise dans la cité de Kasindi.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MONUSCO, Madame Bintou Keita, affirme apprendre avec stupéfaction l’incident grave qui s’est produit, ce dimanche matin à Kasindi, à la frontière entre la République démocratique du Congo et l’Ouganda.

“ Au cours de cet incident, des militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. Cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves” declare Bintou Keita

La cheffe de la Monusco se dit  profondément choquée et consternée par ce grave incident. Elle en profite pour  présenter ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

 

“Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises.Les contacts ont été également établis avec le pays d’origine de ces militaires pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais” conclu ce document de madame Bintou Keita patronne de la Monusco

Selon certains observateurs ce grave incident risque d’accuentuer la tension entre la Monusco et la population qui s’est decidée de demander le depart de cette force onusienne .

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here