BENI : La societé civile Nord-Kivu, sidérée par les comportements violents des casques bleus face aux manifestants non armés.

0
236

BENI,NORD-KIVU : Dans une déclaration à la presse ce lundi 01Août 2022 ,la societé civile coordination provinciale du Nord-Kivu s’indigne face à l’incident sur la frontière congolo-Ougandaise à Kasindi en territoire de Beni  causé par la Monusco et ayant conduit à la mort des civils et des blessés .

« C’est vraiment une désolation on ne comprend plus si on est dans un état. Parce que ce qui se passe chez nous ne doit pas se passer dans un autre Etat souverain . Comment expliquer que la Monusco arrive sur un poste frontalier force, ouvre , entre et commence à tirer sur la paisible population voir même des services de securité. Je crois que c’est un sabotage signé la communauté internationale . Ces casques bleus Onusiens savent qu’il y a une tension en province ,la population qui ne veut pas de leur présence sur le sol congolais et voila ils ajoutent de l’huile sur le feu en forçant leur traversée à la frontière congolo-Ougandaise. Cela montre que ces gens ne nous respecte pas. » a dit John Banyene président de la société civile Nord-Kivu

Cet acteur des forces vives en province appelle le gouvernement congolais  à tirer toutes les conséquences sur les comportements de violence en répétition de la Monusco sur le territoire national.

« Je crois que le  gouvernement congolais qui est considéré comme notre papa est entrain de suivre le comportement de son visiteur sur ses enfants (population congolaise) . Ces éléments Onusiens qui ont ouvert  volontairement  le feu sur les populations civiles doivent urgemment répondre de leurs actes parce que c’est inadmissible. Et notre gouvernement doit aussi  s’assumer . C’est inconcevable que les gens qui ont été invite chez nous commencent à violer l’intégrité de notre territoire. C’est vraiment une violation à outrance de l’intégrité d’un pays souverain comme la Rdc et le gouvernement trouve normale cette situation » s’indigne John Banyene  .

Le patron de la société civile Nord-Kivu pense qu’il est plus qu’urgent que cette Monusco parte.

«La position de la société civile face à la présence Onusienne sur le sol congolais ne doit pas être contraire à celle de la population congolaise qu’elle défend.  Et que donc nous à la societé civile nous demandons aussi le départ de la Monusco car c’est la volonté de la population  » a conclu John BANYENE président de la societé civile Nord-Kivu Ce lundi 01juillet 2022 les populations de la ville de Beni sont descendues encore une fois dans la rue pour demander le départ de cette force onusienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here