BENI: Un troisième suspect de l’attentat de Kasindi arrêté en Ouganda

0
28

BENI: Les forces de sécurité congolaise et ougandaise ont arrêté MUSA SHUKURANI Hibrahim un troisième suspect dans l’attentat qui a plus de quatorze (14) morts et une soixante des blessés le 15 janvier 2023. Le présumé auteur a été arrêté vendredi 20 Janvier 2023 en Ouganda dans une maison  dans la cité de PONDWE.

« Les enquêtes sur l’attentat à la bombe  dans la cité de KASINDI, évoluent très bien. Vendredi 20 janvier 2023, les services de sécurité Congolais en collaboration avec les services de sécurité de la République Ougandaise, ont mis la main sur un troisième suspect dans la cité de PONDWE en Ouganda » explique le capitaine Antony Mwalushay porte-parole du secteur opérationnel Sokola1.

Le porte-parole de l’armée à Béni révèle qu’il s’agit de MUSA SHUKURANI Hibrahim  de nationalité Congolaise, qui  avait trouvé refuge dans une maison en Ouganda juste après l’explosion de ladite bombe dans l’église de la  8e CEPAC/KASINDI.

« Tout en demandant à tous ceux qui peuvent détenir des informations supplémentaires sur d’autres suspects en errance, de bien vouloir coopérer avec les services de sécurité pour écarter la cité de KASINDI et autres agglomérations des éventuelles menaces qui pèsent sur elles, l’armée continue à demander à la population de KASINDI,BENI,BUTEMBOMANGINA et Oïcha d’éviter tout rassemblement ou attroupements pouvant donner l’occasion aux terroristes d’accomplir leurs missions de sabotages  Uni nous serons forts et gagneront cette guerre des kamikazes dans notre zone » renchérit le capitaine Antony Mwalushay

Rappelons que le dimanche 15 janvier 2023 plus de 14  personnes ont été tuées  et une soixante d’autres blessées dans une attentat d’une bombe qui avait visé l’église de la 8eme CEPAC à Kasindi dans le territoire de Béni en province du Nord-Kivu à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Le gouvernement congolais et chancellerie avaient condamnés cette  attaque qualifiée de lâche. L’état islamique avait revendiqué cet attentat la plus meurtrière dans l’est de la République Démocratique du Congo touché par les attaques caractérisées par les massacres des ADF contre les civils.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here