Bibokoboko: La MONUSCO projette de fermer sa base, les habitants demandent le renforcement des effectifs des FARDC pour garantir leur sécurité

0
138

Bibokoboko,SUD-KIVU:- Visite à Bibokoboko ce Mercredi 02 Novembre 2022 des différentes autorités politico-administratives, de la MONUSCO et des humanitaires. La délégation était composée de l’administrateur du territoire de Fizi, la responsable de la MONUSCO au Sud-Kivu et Maniema, le chef de sous- burea de l’OCHA à Fizi pour ne citer que ceux-là.

Selon monsieur Jacques Muhumuza Mugwema, ambassadeur de la paix et acteur de la société civile, l’objectif de cette visite est d’échanger avec les autorités militaires de la 3407 régiment des FARDC basées à Bibokoboko, les notables du milieu et d’autres services œuvrant dans cette entité sur comment maintenir et renforcer la sécurité de la population et de ses biens au moment où la MONUSCO fermera sa base à Bibokoboko.

Après  l’échange avec cette délégation, les notables de Bibokoboko ont demandé le renforcement des effectifs des FARDC pour garantir le contrôle totale des coins dans lesquels l’ennemi peut passer pour déstabiliser Bibokoboko. Ces notables ont également suggéré la multiplication des séances d’échange avec l’implication des chefs des groupements et chefs des secteurs.

Selon toujours notre source, les notables de ce milieu ont plaidé pour qu’il ait l’assistance en matière de santé, car la population retournée fait face à des multiples difficultés de santé. Ils ont aussi demandé à ces autorités et humanitaires de tout faire pour leur venir en aide dans le secteur d’éducation en faisant des réhabilitation des écoles touchées par les conflits armés qui ont secoué Bibokoboko.

Ces notables dans leur plaidoyer ont montré le problème des habitants qui n’ont pas des maisons jusque-là. Ces notables demandent l’assistance en construction des maisons en faveur de la population.

De son côté madame Cécile Piazza, responsable de la mission onusienne au Sud-Kivu et Mniema,  dit que leur décision de fermer la base de la MONUSCO à Bibokoboko ne change pas, elle demande à la population et aux autorités d’avoir confiance aux FARDC. Elle ajoute que la MONUSCO continuera à suivre de prêt la situation sécuritaire dans cette entité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here