BUKAVU : Le DG de l’ISDR Désiré Lumonge prêche la paix et la cohésion sociale dans cette institution universitaire

0
260

BUKAVU,SUD-KIVU :Déconstruire les logiques identitaires pour la paix et la cohésion sociale en milieu universitaire dans la ville de Bukavu dans le cadre du développement et mise en œuvre d’un programme d’éducation à la paix dans la région des grands lacs.

Cette réflexion était au centre d’un atelier que l’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR-Bukavu a organisé ce jeudi 19 mai 2022 à Bukavu au Sud-Kivu.

Elle a regroupé les étudiants et agents de cet établissement de l’enseignement supérieur et universitaire au Sud-Kivu.

Un atelier qui a été ouvert par le directeur général de l’Institut Supérieur de développement Rural, ISDR/Bukavu, le Professeur Désiré Lumonge.

Dans son discours d’ouverture, le directeur général de l’institut supérieur de développement rural ISDR/Bukavu a fait savoir qu’il faut booster le développement de l’institution mais aussi mettre fin aux querelles vécues, d’où la nécessité d’une éducation à la paix. Pour lui, vivre en paix apporte un bonheur.

« Nous avons fait un premier exercice quand nous avons cherché qui va participer, nous avons pris un critère impersonnel, il fallait qu’il y ait des filles et des garçons, les chefs de promotion. Ils ne sont pas venus car ils appartiennent à telle ou telle tendance, ils sont venus car ils sont étudiants membres de la communauté. Cet esprit doit nous caractériser dans la vie commune. Nous devons vivre en paix pour l’émergence de notre institution  » a martelé Le Professeur Désiré LUMONGE, Directeur Général de l’ISDR/ Bukavu.

Du côté Université Évangélique en Afrique UEA, qui organise le projet pour l’éducation à la paix, le professeur Doudou KAGANDA, doyen de la faculté de science sociale de l’UEA, facilitateur du jour, a abordé plusieurs thématiques sur la paix entre autres la réflexion sur les causes des conflits à l’ISDR/ Bukavu, manifestation et conséquences avec des travaux en carrefour des participants.

Il a épinglé également une approche de gestion, résolution et transformation des conflits.

Du côté participants, un ouf de soulagement. lls se sont engagés à vulgariser des éléments clés de la résolution des conflits : force, arbitrage, négociation, médiation et réconciliation.

« Cette formation me rend heureuse, je veux répercuter les acquis de cette formation à mes collègues étudiants et étudiantes afin que la paix puisse régner ici chez nous à l’ISDR Bukavu » a laissé entendre Nabintu ZIHALIRWA étudiante dans le département genre et développement.

Ce projet de l’UEA de déconstruire les logiques identitaires pour la paix et la cohésion sociale en milieu universitaire dans la ville de Bukavu est financé par GIZ.

Pour rappel, pour la dernière phase du projet en cette année 2022, des clubs de paix seront créés dans les établissements de l’enseignement supérieur et universitaire à Bukavu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here