FIZI: Dégradation avancée de la RN5,plus de 50 véhicules bloqués à Ise’e et Lubondja

0
57

FIZI: L’état de délabrement très avancé de la route nationale numéro 5 dans le tronçon Fizi-Lulimba au Sud-Kivu, inquiète ses usagers. Suite à cette situation catastrophique, plusieurs véhicules transportant les marchandises des commerçants en Provenance de Bukavu pour se rendre à Misisi et dans la province du Maniema, restent bloqués  entre le village ise’e et Lubondja le chef-lieu du secteur de Ngadja.

D’après certains chauffeurs et passagers, la dégradation de cette partie de la route nationale numéro 5,est observée depuis le début de la saison pluvieuse où les véhicules y restent bloqués même plus de trois semaines et cela comme conséquence, plusieurs marchandises sont abîmés et d’autres arrivent tardivement à destination.

Les équipages nous ont précisé qu’ils sont obligés de travailler des jours et nuits pour tenter de trouver solution mais en vain.

Avec les taxes qu’ils paient, les transports utilisant cette route d’intérêt national se demandent comment l’État peut négliger sa réhabilitation.

« Nous venons de Bukavu avec les marchandises. Nous allons à Misisi mais avec l’état de route, nous sommes bloqués ici il y a deux semaines, plusieurs marchandises de nos clients sont déjà abîmés alors que nous ne savons quel jour nous allons quitter ici. Nous sommes plus de cinquante véhicules ici à Lubondja tandis que les autres sont bloqués à ise’e. nous payons plusieurs taxes mais avec cet état de route, on ne sait pas où vont cette argent. Nous travaillons des jours et nuits pour trouver solution mais comme il pleut abonnement, nous n’arrivons pas à réussir de quitter ici » a dit un équipage.

Rappelons que depuis que la société baron a décidé fermer ses activités d’exploitation d’or à Namoya dans le Maniema, les usagers de cette route traversent des moments très difficiles. au cours de l’année 2021,les sources civiles d’Uvira et FIZI avaient décrété trois de désobéissance Fiscale pour exiger au gouvernement congolais de réhabiliter interprovinciale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here