FIZI: La Population d’Ubwari dénonce les tracasseries des hommes armés présumés Bishambuke

0
187

BARAKA, SUD-KIVU:- Cette déclaration vient juste après un cas d’un homme qui a été tellement tabassé par de présumés Bishake Bishambuke le weekend dernier sur les montagnes surplombant le village de Msombozi et Katenga dans la presqu’île d’Ubwari secteur de Mutambala en territoire de Fizi.

Mr Isaya Bernard victime de cet incident, dit être dans une situation sanitaire très critique.
“Les agents d’environnement sont arrivés dans une mission dans notre village de Mji mwema, mais les chefs de Villages ont refusé de les permettre à travailler comme ils n’étaient pas informés de leur séjour. Et puis ils les ont proposé de reprogrammer leur voyage pour que les gens soient bien informés. Alors comme il y avait de discussions un peu tendues, il a fallu qu’ils partent mais avec beaucoup d’intimidations, malheureusement comme ils étaient partis dans cette situation ils ont laissé de lettres à la position de Bishambuke pour mon arrestation, arrivé alors le samedi 27 Août 2022 lorsque j’étais chez moi ils sont venus et commencer à me tabasser jusqu’à ce qu’ils m’ont grièvement blessé. Ils me blessait sans pitié sur les fesses, les jambes et la hache. J’ai été transféré au centre de santé de Katenga pour de soins, mais je suis dans un etat critique car mon corps a de plaies un peu partout, je ne suis même pas capable de me tenir debout, et même la voie urinaire fonctionne difficilement. Ils commençaient déjà à imputer le commandant de la police qui, à son tour a nié ce fait car selon lui les agents d’environnement sont arrivés prendre les convocations auprès de lui disant qu’ils partaient pour arrêter le chef de village et son adjoint. Ces agents sont actuellement invisibles pendant qu’ils sont recherchés par la police,”a-t-il expliqué.

La victime ajoute également que cet acte a été posé contre lui de suite de son appartenance ethnique.
Après un certain temps la situation sécuritaire devient dégradante dans la presqu’île d’Ubwari suite à la présence de ce groupe armé qui continue à semer la terreur aux paisibles citoyens. La société civile de la place demande qu’une enquête soit diligentée afin de mettre hors d’état de nuire tous les auteurs de cet acte inhumain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here