Fizi : Le député honoraire Ngoma Ali ya Mutu, appelle les chefs de groupements de Balala sud et Basimukinje au respect de limites de leurs entités.

0
100

FIZI, SUD-KIVU:- Deux jours après la marche pacifique de bamis de Fizi qui ont dénoncé la pratique dictatoriale et anarchique du maire de la ville de Baraka, Mr Jacques Mmbùcwa Hussein pour avoir arrêté ”arbitrairement” et qualifiant cet acte comme une forme d’enlèvement de leur collègue, le chef de groupement de Basimukinje, sa majesté Mwami Fikiri Malenga Kisasu III, et tout en demandant soit sa démission ou révocation par le gouverneur de Province du Sud Kivu, le député provincial honoraire du Sud Kivu, honorable Ngoma Ali ya Mutu vient de lancer un message de paix aux autorités urbaines de la ville de Baraka et aux chefs de groupements dont leurs villages se sont retrouvés dans la ville après la délimitation de celle-ci par proposition de ces acteurs politiques provinciaux durant les années passés.

Ce digne fils du territoire de Fizi, précise qu’il est impérieux que toutes ces autorités chacun à ce qui le concerne, de procéder à chercher la paix en respectant scrupuleusement les limites de chaque entité telle que prévue par la loi.
J’interviens juste pour donner le conseil, comme acteur politique qui a contribué à la demande de la création de la ville de Baraka en collaboration avec l’honorable Masoka bwami et feu honorable Mmasanya, également comme acteur qui a délimité cette ville. Si Baraka est ville ce jour c’est nous qui l’avions demandé et cette demande a été entérinée par le sénat et le premier ministre a signé l’arrêté. La ville de Baraka a amputé 2 groupements surtout dans la RN5. Le groupement de Basimukinje est resté uniquement par le village Kandali, mais à partir de la limite entre Kikwena et Kandali jusqu’à sa limite avec le groupement de Balala Sud, toute cette partie a été jointe à la mairie de Baraka. Le groupement de Balala sud aussi a été amputé depuis sa limite avec le groupement de Basimukinje jusqu’au pont Mutambala. Donc chacun doit mettre de l’eau dans son verre.” A-t-il 

S’agissant d’éclaircissements sur un groupement incorporé et sa demande à ces deux chefs de groupements, Ngoma précise qu’il est juste question d’incompréhension de part et d’autre.
Nos deux bamis doivent comprendre que leur groupements ne sont pas incorporés, car un groupement incorporé est celui dont tous ses villages ont été récupérés sans rien laisser au compte de ce dernier. Mais sa majesté Mwami Fikiri de Basimukinje gère encore le village de Kandali, Kafulo et Bibokoboko donc son groupement n’est pas incorporé. Il en est de même pour le chef de groupement de Balala Sud il a encore le village de Mshilwa sous sa gestion et celui de Malicha. Pour éviter tous ces problèmes, chacun doit savoir la limite de ses entités et ne pas se mêler dans de confusions qui n’aideront à rien.” A-t-il renchérit.

Rappelons que cet élu honoraire, a appelé ces autorités au dialogue pour régler les différends qu’ils ont actuellement et qui tendent à semer la division entre ces fils de Fizi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here