Fizi : les éleveurs et les agriculteurs demandés à respecter leurs engagements (Sociv Baraka)

0
3

FIZI, SUD KIVU:- La société civile de Baraka appelle les agriculteurs et les éléveurs du territoire de Fizi à respecter strictement les engagements qu’ils prennent au cours de différents ateliers de résolution des conflits liés à la transhumance.

Apolo Msambya Joseph, président de la société civile de la ville de Baraka a lancé cet appel ce lundi 18 mai 2020 à travers le téléphone d’imurenge.com, après des échauffourées entre agriculteurs et éleveurs qui ont eu lieu le vendredi dernier dans le village de Kafulo, secteur de Mutambala, territoire de Fizi où ces derniers se sont combattus suite aux intérêts des uns et des autres.

” Comme toute structure citoyenne, comme société civile ; nous condamnons les actes ignobles qui se sont passés au niveau du village Kafulo entre les agriculteurs et les éleveurs. Je pense qu’il n’est pas une première fois que les séances se tiennent régulièrement pour voir comment résorber cette crise qui a toujours existé entre ces deux couches de la population. L’important message que nous devons lancer est que les deux parties doivent apprendre à respecter les engagements régulièrement pris dans les différentes réunions ou ateliers visant la cohabitation pacifique. Parceque le souci c’est que, celui qui cultive son champ il a besoin qu’à la fin de semence qu’il puisse avoir sa récolte comme il a prévu. Et que celui qui élève ses bétails puisse aussi en garder en toute sécurité sans qu’il soit objet de la coupe par machette. Mois je pense qu’il revient aux deux parties, c’est-à-dire aux agriculteurs et aux éleveurs de respecter les engagements pris. Quand dans les engagements on dit qu’un éleveur doit éviter d’amener des bétails dans un champ, pourquoi celà doit poser problème ?. Quand on se dit que l’on doit éviter de se faire justice, lorsque l’agriculteur remarque qu’un éleveur à envoyé ces bêtes dans son champ, au lieu d’attaquer directement les vaches en les coupant aux machettes, il faut accuser aux organes compétents. Il y a les instances judiciaires qui existent. Mois je pense que c’est en allant dans ce sens là que nous pouvons quand même ramener la paix dans notre contrée. C’est l’appel que nous lançons comme société civile, un appel à la paix, un appel à cohabitation pacifique et nous condamnons ces actes qui se sont passés à Kafulo “, a déclaré Apolo Joseph Msambya.

Selon le Réseau des Cadres de Concertation intercommunautaire, RCCI en sigle, tout a commencé vers 17hoo ce vendredi 15 mai 2020, où un jeune agriculteur de Kafulo répondant au nom de Mutambala M’kambwa se rendait à son champ où il aurait appréhendé les vaches dans son champ et commençant à échanger avec les éleveurs, ces derniers qui etaient en colère suite au vol de leurs vaches par des voleurs à mains armées pendant les semaines passées, (au nombre de 8) , l’ont severement tabassé. C’est à partir de ce fait qu’une équipe de jeunes du village M’shilwa informés du sort de leur frère, qi’ils ont poursuivi les éleveurs qui étaient déjà en fuite laissant les vaches à leur triste sort. Ces jeunes ont commencé à couper par les machettes ces vaches et tuant 12 sur place et blessant plus de 80 autres. De leur retour ils ont appréhendé un éleveur connu sous le nom de Muyehe âgé de plus de 70 ans incapable pendant ce temps de prendre fuite suite à son âge avancé et l’ont infligé des coups des machettes et laissant grièvement blessés. L’agriculteur a été interné au centre de santé de Katanga et l’éleveur interné à l’hôpital de Baraka.

Au moment où plusieurs ateliers et réunions sur la résolution des conflits entre éleveurs et agriculteurs sont déjà organisés plusieurs fois par différentes ONG, mais sans succès !!!, Plusieurs analystes se demandent à quand finira ce conflit dans l’espace-Fizi ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here