Fizi : Les sociétés civiles exigent le départ immédiat de l’administrateur du camp de réfugiés Burundais de Mulongwe

0
78

BARAKA, SUD-KIVU:- Les sociétés civiles du village de Mulongwe, secteur de Mutambala en territoire de Fizi projettent une manifestation jeudi 15 septembre 2022 dans le camp de réfugiés Burundais de Mulongwe pour exiger le départ de l’administrateur de la Commission Nationale pour les Réfugiés “CNR” qui dirige ce camp. Ces structures citoyennes fustigent le non respect du cahier de charges auquel ils se sont mis d’accord avant l’installation de ce camp.

D’après Bitingini Tumaini, coordonateur de la nouvelle société civile Congolaise, axe Mulongwe et l’un des organisateurs de cette manifestation, l’objectif de leur marche est d’exiger le départ sans condition de l’administrateur de la CNR en charge du Camp de Mulongwe en territoire de Fizi.

“Nous sommes en pleine préparation de la manifestation qui a comme objectif de demander au commissaire national de la commission nationale pour les réfugiés à Kinshasa de licencier l’administrateur de la CNR du camp de Mulongwe, parce qu’il n’a pas respecté les conventions qui ont été conclues avant l’existence du camp. Il a même bafoué les recommandations qui ont été formulées lors d’une rencontre de cohabitation pacifique ayant été organisée par L’ONG  l’UGEAFI, ce qui est a la base  des conflits entre les autochtones et les réfugiés. Cette manifestation débutera le 15 Septembre 2022 et va se clôturer le jour où l’administrateur sera débarqué du camp. Et durant cette période nous ne voudrons aucun partenaire qui sera en train de circuler dans le camp à l’exception de l’ambulance. Nous n’aurons même pas besoin de voir les motos, poules, canards, chèvres circuler dans la route qui mène vers le camp au cours de cette journée. C’est  impossible que l’on puisse assister au non respect du cahier de charges et que l’on se taise. Si non nous risquons d’être taxés de complice.” a-t-il expliqué.

Rappelons que cette annonce vient juste après que ces structures citoyennes aient adressé une lettre auprès de l’administrateur national de la CNR à qui ils ont demandé de licencier l’administrateur du camp de Mulongwe pour avoir defailli à sa mission.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here