FIZI : Pour des raisons sécuritaires, l’armée suspend tout mouvement après minuit à Mboko

0
156

FIZI,SUD-KIVU :Les forces armés de la République démocratique du Congo à travers  le commandant  du 222 bataillon basé à Mboko chef-lieu du secteur de Tanganyika, interdit à la population de circuler pendant la nuit pour permettre aux militaires de bien faire leur travail.

Cette décision est prise après plusieurs cas  de vols commis par les inconnus armés  enregistrés dans cette cité depuis la semaine dernière notamment à l’école secondaire catholique  saint pierre apôtre où ils ont emporté plusieurs des fournitures de bureau et les diplômes de finalistes. Dans cette même semaine la nuit de vendredi, les installations du site de la compagnie de communication Airtel a été le cible des hommes armés où tous les téléphones des clients qui étaient en charge ont été emportés. Plusieurs kiosques ont été visités par ces hors la loi, tout en portant des sommes d’argent et quelques marchandises.

Institut du lac aussi n’a pas été épargné. Dans la même nuit, ces ennemis de la paix ont visité cette école conventionnée catholique où ils ont réussi à pénétrer dans le bureau après avoir cassé la porte. Deux ordinateurs, un poste récepteur, un flash-disque et une somme d’argent équivalent à 83.000fc de construction, les bulletins des élèves et une somme d’argent destiné à la paie d’enseignants sont là parmi les biens qui ont été emportés dans cette école.

Suite à cette recrudescence d’insécurité, le commandant du 222e bataillon basé à mboko, le colonel WEMBO prend la décision d’interdire tout mouvement des personnes après minuit.

Selon cet officier, ceci pour permettre aux militaires de bien identifier les malfrats qui opèrent pendant la nuit.

« Nous Sommes ici pour sécuriser le civil et ses biens, quand je découvert une anomalie dans ma zone, n’hésitez pas. Venez m’informer sur ce qui ne va pas pour qu’on trouve une solution d’ensemble. Même si un un militaire qui tracasse la population il faut me dire je vais le punir. Nous avons pris plusieurs mesures, depuis ce mercredi 02/11/2022 à partir de 0h,je ne veux pas voir une personne à l’extérieur, tout Celui qui sera à l’extérieur à cet temps, il sera suspecté et arrêté pour des raisons d’enquête. C’est à partir de cette heure que nous enregistrons plusieurs cas de banditisme dans la cité » a-t-il dit

cet officier demande à la population de Mboko à aimer et coopérer avec leur armée car les militaires et les civils doivent se pendre en ami pour mettre fin à cette insécurité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here