Goma : Le HCR salue le transfert effectif de milliers de déplacés internes des sites spontanés vers le site officiel de Bushagara

0
51

GOMA, NORD-KIVU:- Le Haut Commissariat pour les Réfugiés ( HCR), a débuté Mardi 10 janvier 2023 le transfert de milliers de personnes déplacées internes des sites spontanés de Kanyaruchinya, Munigi, Buhombo et Kibati vers le site officiel de Bushagara où la construction de 3000 abris d’urgence se poursuit par l’ONG AIDES (Partenaire du HCR), avec les financements du Fonds Humanitaire et des fonds CERF.

Le transfert se déroule du 10 au 21 janvier 2023 et concerne principalement les populations les plus vulnérables,
notamment les familles avec des bébés, les femmes enceintes, les personnes vivant avec un handicap, les
personnes âgées et les enfants non accompagnés », a déclaré Abdoulaye Barry, chef de la sous-délégation
du HCR à Goma dans un communiqué de HCR. 

Depuis Mars 2022, le conflit armés entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo
(FARDC) et le groupe armé M23 se déroule dans la province du Nord Kivu. En Novembre 2022, les premières vagues de personnes déplacées sont arrivées dans le territoire de Nyiragongo, au Nord de la ville de Goma, après la prise par le groupe armé des communes rurales de Kiwanja, Rutshuru et Kibumba. Les statistiques d’OCHA estiment à 521 000 le nombre de déplacés dispersés dans la province à cause de ce pic de violence, dont 233 000 dans les sites spontanés du territoire de Nyiragongo.

Depuis trois mois, les besoins de ces déplacés ne font qu’augmenter dont les plus pressants étant l’accès
à l’eau, à la nourriture, aux soins de santé, à un abri décent et à la protection. Le HCR, en tant qu’agence
chef de file des trois secteurs : abris, Protection et gestion et coordination des sites (CCCM), s’efforce de
répondre aux besoins en matière d’abri afin d’améliorer les conditions de vie des personnes déplacées
internes (PDIs) en facilitant l’accès à la protection et aux services sociaux de base dans les installations
collectives en vue de renforcer leur dignité et leur résilience.

Le HCR contribue avec d’autres acteurs humanitaires à la construction et à l’aménagement du site de
Bushagara, vaste de 33 hectares, mis à disposition par les autorités administratives et coutumières locales.
Sur les 3 000 abris prévus pour héberger 15 000 personnes, 2000 ont déjà été construits et prêt à usage. Dans le cadre d’une réponse multisectorielle, le cluster Eau, assainissement et hygiène, sous le lead de l’UNICEF, assure l’approvisionnement en eau avec un réservoir de 72 m3 et des rampes et robinets réparties sur le site. 120 portes de latrines, 60 portes de douches et 16 cuisines communautaires ont déjà été construites afin de fournir un logement décent aux personnes déplacées.

Pour le Gouvernement provincial du Nord Kivu, Mme Prisca Kamala, Ministre provincial et déléguée du
Gouverneur militaire,  Le site de Bushagara a permis de désengorger les écoles et les sites spontanés le
long de la route où les familles sont exposées à plusieurs risques dont des accidents et des conditions de
vie déplorables. Le gouvernement provincial salue l’action de ses partenaires internationaux dont le HCR
pour la construction de ce site et invite la population à respecter les règles d’hygiène afin de lutter contre
l’épidémie de choléra, poursuit-elle.

Malgré ce début de réponse humanitaire, les défis restent importants notamment l’insuffisance des fonds.
Le HCR appelle la communauté humanitaire internationale et les donateurs à soutenir la République
démocratique du Congo afin de répondre efficacement aux besoins des populations vulnérables. Par
ailleurs, pour plus de durabilité, le HCR appelle d’urgence les belligérants à cesser les hostilités et à ramener
la paix dans les zones de conflit, a conclu Abdoulaye Barry, chef de la sous-délégation du HCR à Goma.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here