GOMA : Si le Rwanda rapatrie de force nos compatriotes refugiés, nous allons aussi rapatrier de force les Fdlr chez lui.(Muhindo Nzangi)

0
198

GOMA,NORD-KIVU : Dans une conférence de presse ce lundi à Goma ,le ministre de l’enseignement superieur et Universitaire Muhindo Nzangi Butondo s’inscrit en faux contre la volonté du gouvernement de Kigali de rapatrier par force les refugiés congolais se trouvant sur son sol.

« Le Rwanda lors du sommet des chefs d’états et des gouvernement Africains à Addis a beba a encore réitéré la volonté de rapatrier par force les refugiés congolais qui sont sur son sol . Si il y a des congolais qui sont au Rwanda et qui veulent rentrer au pays il n’y a personne qui peut les empêcher. Mais ça ne peut pas se faire par force . Il y a des mécanismes et c’est pour cela que le président a saisi le conseil des droits de l’homme, il a saisi les nations unies pour que cette tripartite puisse avoir lieu. Mais on ne doit pas non plus oublier qu’il y a des Rwandais qui sont au Congo. Et nous nous avons des chiffres . On discutera de cette question dans toute son entièreté. Les Rwandais qui sont au Congo Fdlr et autres il faut que le Rwanda nous dise quand est ce que il va les prendre . Si il veut nous amener nos compatriotes par force nous aussi nous allons lui  ramener les Rwandais qui sont ici en RDC par force donc les Fdlr » a déclaré le ministre Nzangi Butondo

Le doublement élu des villes de Goma et Butembo affirme que tous ces jeunes patriotes ne doivent pas être consideré comme des supplétifs mais plutôt des réservistes .

« Ces jeunes sont des réservistes pour qu’en cas d’agression de notre pays comme c’est le cas aujourd’hui, ils soient mis dans les mêmes conditions comme l’armée sur le terrain. Nous ne devons pas continuer à croire que nous serons toujours défendus par les autres. Au sein du gouvernement, nous ne voulons plus que les gens disent que nous engageons des forces supplétives. Il n’y a pas de forces supplétives lorsque les gens défendent leur propre pays, ce sont des vrais compatriotes » a martelé Nzangi Butondo

 Au patron de l’enseignement supérieur et Universitaire d’ajouter que « tout celui qui sait manier une arme de se mobiliser pour former ces corps des réservistes auxquels le pays fera recours à chaque fois que la nation est menacée »

Ces jeunes Patriotes appelés « Wazalendo » doivent être protégés a conclu l’élu provincial de Goma et national de Butembo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here