GOMA: Trois militaires FARDC tombés au champ de bataille contre le M23 ont été enterrés après les derniers hommages

0
287

GOMA: Tombés armes à la main en défendant la république face à l’agression du M23 appuyés par l’armée Rwandaise á Kibumba en territoire de Nyiragongo du 23 au 29 Mai,ces trois militaires dont le Colonel Mushagalusa ,le lieutenant-colonel Bitwenge Ruvusa Alex et le médecin militaire Butsitsi Hubert ont eu leur derniers hommages ce vendredi.

C’était au cours d’une cérémonie présidé au Stade Afia par le chef d’état-major général des FARDC, Célestin MBALA MUNSENSE, en présence du gouverneur militaire, des responsables militaires en province et des membres de familles des illustres disparus.

Dans son discours le porte-parole du gouverneur militaire le général SYLVAIN EKENGE a affirmé que la Mort de ces vaillants militaires est une source de motivation pour les vaillants militaires FARDC pour défendre le pays.

« Pour honorer la mémoire de ces vaillants défenseurs de la République tombés debout armes à la main, tous plus que jamais et quoiqu’il en coute, soudés, unis et forts pour la défense de l’intégrité de notre territoire et la protection de notre population et de ses biens. Rien et alors rien ne divisera les forces armées de la République Démocratique du Congo déterminées à défendre les frontières de notre seul et unique pays face aux agresseurs. La Mort de ces vaillants militaires renforce davantage la détermination et l’engagement sans faille des fardc  défendre à tout prix Notre cher et beau pays et les institutions de la République »déclare le général de brigade Sylvain Ekenge porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Un appel est lancé à la population de ne pas céder à la manipulation des ennemis de la République qui ne font que distiller des messages de propagande dans les réseaux sociaux.

« Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu demande à l’opinion de faire attention aux rumeurs distillés dans les réseaux sociaux et destinés à distraire et diviser la population ,démoraliser les militaires engagés aux fronts et jeter de l’opprobre sur les forces armées de la République Démocratique du Congo » précise le général Sylvain Ekenge

Le dépôt des gerbes de fleur par les différentes personnalités en commençant par le no1 des FARDC, le gouverneur, le no2 de no2 de la police nationale congolaise en charge des opérations et d’autres responsables militaires a ponctué cette cérémonie avant l’enterrement de ces héros au cimetière chemin du paradis pour leur dernière demeure .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here