GOMA: Vers la résolution de la problématique de l’envahissement du parc des Virunga par les tiers à Nzulo.

0
251

GOMA,NORD-KIVU :-La salle de réunion du gouvernorat de province a servi de cadre vendredi 09septembre 2022 à la rencontre ayant reuni  le gouverneur militaire le lieutenant général NDIMA CONSTANT, le commandant du corps pour la protection des parcs nationaux le général major Massi Bamba Albert et les équipes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature ICCN. Aux centre de la rencontre la problématique de l’envahissement du parc national des virunga dans sa partie sud vers l’agglomeration de Nzulo à une dizaine des km du centre ville de Goma dans le territoire de Masisi.

 Selon le général major MASSI BAMBA ALBERT commandant du Corps pour la Protéction des Parcs nationaux cette question est suivi de près par les autorités du pays pour une solution urgente.

“Ma mission ici au Nord-Kivu c’est pour venir restaurer l’état de notre parc national des Virunga qui est spolié du coté du village Nzulo. L’autorité nous a envoyé ici pour que l’on arrête les constructions anarchiques dans ce parc” déclare-t-il

Une descente  sur Nzulo est prevue la semaine prochaine annonce le commandant du corps pour la  protection des parcs nationaux

“C’est pourquoi nous sommes venu voir le gouverneur et nous avons pris des mesures nous allons descendre là bas la semaine prochaine pour voir et venir encore donner le rapport au gouverneur puisque nous devons éxecuter la décision de la hiérarchie. Même à Kinshasa on est entrain de détruire toutes les maisons qui sont construites dans le parc. Le parc est un domaine public de l’état et une fois sur terrain  nous allons voir si toutes ces personnes qui se sont autorisées à construire dans le parc ont des documents légaux qu’ils exhiberont au comité provincial de securité” martèle le général major Massi Bamba Albert

Soulignons que certaines personnes ont commencé  depuis un certains moment à construire des maisons en dur et en planches en plein parc vers Nzulo en territoire de Masisi sans aucun accord avec les responsables du parc des Virunga.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here