KALEHE: Les jeunes exigent la démission de Mr Amato vice-ministre de la justice

0
320

KALEHE, SUD-KIVU:’ Les jeunes du territoire Kabare, au Sud-Kivu invitent le président national de l’union pour la nation congolaise Vital Kamerhe à exiger à Mr Amato Bayubasiri de déposer sa démission au poste de vice-ministre de la justice.

Ces jeunes l’accusent d’avoir tenu des propos désobligeants, injurieux, diffamatoires et irresponsables à l’encontre de la population de kalehe et leur Mwami Shosho lors de son récent meeting tenu à Walungu.

Selon Mr Buchekabiri Lulihoshi Patrick dans sa correspondance signée le jeudi 18 Aout 2022 et parvenu à Kivutimes ce vendredi, il ne pas possible pour un membre du gouvernement national, encore vice-ministre de la justice de traiter les autres des aventurés.

« Il n’est plus à vous rappeler que lors de tous ses meetings il a demandé à ses adversaires politiques de laisser le territoire de Walungu en paix et d’aller postuler à KALEHE, territoire d’aventure et des aventuriers. Il est aussi à rappeler que dans un passé très récent il avait encore tenu un langage grossier à la personne de notre Mwami qu’il considère comme un petit monsieur et un mwami des aventuriers. C’est du nouveau, depuis quand un ministre en fonction vient en vacances parlementaires? et son suppléant en fonction de député fera quoi aussi pendant ces mêmes vacances? »Déplore Buchekabiri Lulihoshi Patrick

Notre source, se dit ne pas comprendre si cet esprit de Mr Amato Bayubasire Mirindi ne pas une façon de demander à tous les fils et filles de Kalehe de quitter l’UNC. Il pense que Mr a manqué à ses obligations d’homme d’Etat et exige sa démission.

« A l’honorable Vital KAMERHE de se désolidariser avec le discours de Mr Amato Bayubasire Mirindi en l’exigeant de présenter des excuses solennelles au mwami Shosho, à toute la notabilité et population de Kalehe. De l’exiger à déposer sa démission dans l’actuel gouvernement car ne remplissant pas les critères de réserve et retenue auxquels sont soumis tout membre du Gouvernement Central et Provincial » indique cette correspondance

Et de poursuivre que si cela ne pas fait, la population de Kalehe va prendre à témoin la Communauté Internationale et Nationale de ce qui pourra arriver dans les prochains jours en passant par le retrait de tout insigne du parti UNC dans le territoire et en déclarant toute personne de l’UNC non grata dans ce territoire qu’il aurait considéré à tort comme un terrain des aventuriers.

Nos efforts pour entrer en contact avec le ministre de la Justice, Amato Bayubasiri sont restés sans succès.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here