Kiliba: Le chef de cité contesté par les habitants, déjà 6 jours son bureau est fermé

0
38

KILIBA, SUD-KIVU:- Déjà 6 jours le bureau de cité de Kiliba est fermé par certains habitants qui exigent le  départ sans délai ni condition du chef de cette entité. Dans leur  lettre du 05 Mai 2020, adressée au ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, ces habitants demandent au ministre de procéder au remplacement du chef de cité avant que le pur n’arrive.

Ils accusent  le chef de cité d’avoir contribué aux arrestations  des certains jeunes  arrêtés par les militaires que ces habitants  qualifient d’arrestations arbitraires. Ces habitants se sont permis de mettre le cadenas à la porte du bureau du chef de cité de Kiliba. Dans leur  mémorandum qui accompagne cette lettre ils  informent le ministre que le chef de cité ne contribue pas au développement de Kiliba au contraire il fait reculer cette contrée.

D’autres parts ils  dénoncent la mauvaise gestion de leur entité par le chef de cité, ici ils donnent le cas de rendre les taxes publiques une affaire privée du chef de cité en donnant les jetons à ses créanciers.

Pendant ce temps ils parlent des cas d’immoralité de la part de cette autorité locale en la personne de Ruhanika Birangwa Daniel, en citant par exemple le cas d’ivresse jusqu’au niveau d’uriner dans son pantalon dans le marché devant ses administrés.

Nos efforts  pour contacter le chef de cité et le ministre provincial de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières  n’ont pas abouti. Contactez  à ce sujet,  l’administrateur du territoire d’Uvira monsieur Alexis Rashidi  Kasangala, condamne ce comportement des ces personnes qui tombent dans une confusion totale selon lui.

Il précise que le remplacement du chef de cité n’est pas à son niveau, il l’a dit dans une interview accordée à Imurenge.com l’après midi de jeudi 07 Mai 2020. L’administrateur précise que seul le ministre provincial de  l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières  a la compétence de révoquer le chef de cité.

Notre source précise que le grand intérêt du fonctionnement du bureau de  cité revient à la population et c’est pourquoi ils n’ont pas aucune raison de fermer ce bureau. L’administrateur du territoire pense que la population  n’a pas cette compétence de fermer le bureau  de cité. Suivez l’intervention de l’administrateur du territoire d’Uvira au micro d’Imurenge.com

Pour rappel  l’actuel chef de cité de Kiliba avait été chassé par ses administrés dans la période où il dirigeait la cité de Sange  avant qu’il soit nommé chef de cité de Kiliba.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here