Les sociétés civiles du Sud-Kivu à Uhuru Kenyata : Exiger au gouvernement Rwandais de cesser de s’ingérer dans les affaires internes de la RDC 

0
84

SUD-KIVU :Les forces vives de la société civile du Sud-Kivu demandent  aux pays membres de l’EAC  de respecter scrupuleusement les conventions régissant cette institution régionale, notamment la non-agression inter pays membres, le non soutien aux groupes armés déstabilisateurs des Etats voisins ainsi que le respect strict de l’intangibilité des frontières issues de la décolonisation.

C’est l’une des recommandations du cahier des charges des forces vives de la société civile du Sud-Kivu remis à kinshasa l’ancien président du Kenya Uhuru Kenyata facilitateur des pourparlers de Nairobi III qui se tient prochainement.

Ce cahier de charges a été rendu à la presse ce vendredi 18 novembre 2022 par Me Néné Bintu vice-présidente et membre de la délégation qui a séjourné à Kinshasa pour rencontrer le facilitateur de ce dialogue Uhuru Kenyata.

Me Néné Bintu indique qu’ils ont aussi demandé d’exiger la liberation sans condition de toutes les entités administratives congolaises occupées par le Rwanda à travers les terroristes du M23 .

« nous avons aussi exiger le départ immédiat et sans conditions dans leurs Etats respectifs, de tous les groupes armés etrangers dont la résistance pour Etat de droit pour secourir le Burundi,Red Tabara en sigle de Mr Alexis Sinduje et le commandant des operations MR Gisinga,les forces de résistance FOREBU de Mr Godefroy Niyombare,les forces nationales de liberation,FNL de Mr Aloys Nzabampeba,les forces démocratiques pour la liberation du Rwanda,FDLR localisées dans les territoires de Kalehe(dans les groupements de Mubugu,Ziralo avec des incursions dans les groupements de Bitale et Munyandjiro en chefferie Buloho et dans celui de Buzi en chefferie de Buhavu,dans le secteur de Lulenge dans le village de Makola,dans le territoire de Fizi en secteur de Nganja et dans la forêt d’Itombwe en territoire de Mwenga),le conseil national pour le renouveau et democratie,CNRD/Fdlr localisés de nos jours à cheval des territoires d’Uvira,Fizi et Mwenga,(secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga,groupement de Bijombo dans le territoire d’Uvira,qui sont soutenus d’une manière ou d’une autre par certains Etats de l’EAC »a dit Me Néné Bintu.

Elle indique qu’ils ont également demandé au gouvernement Rwandais de cesser de s’ingérer dans les affaires internes de la RDC se faisant prévaloir protecteur des communautés congolaises d’expressions Rwandaises.

Me Néne Bintu souligne qu’ils ont demandé de dialoguer avec d’autres groupes armés mais pas celui du M23 qui endeuille toute la population. Elle a à cette occasion annoncé une forte marche des confessions religieuses qui aura lieu ce samedi 19 novembre 2022 à Bukavu pour dire que la population de l’Est du Congo est fatiguée de l’agression du Rwanda et ses parrains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here