Luvungi (dossier préfet Institut Umoja): la coordination diocésaine demandent l’implication des autorités

0
29

LUVUNGI, SUD-KIVU: – Dans une plainte adressée au Procureur général près du Tribunal de Grande Instance d’Uvira, la coordination diocésaine des écoles conventionnées catholiques d’Uvira demande l’implication des autorités pour sécuriser le Révérend père curé, président du conseil pédagogique paroissial sainte famille de Luvungi et le préfet de l’Institut Umoja / Katogota, M. Muzungu Machane Justin.

Comme nous l’avions lu dans cette plainte, les inciviques appartenant au groupe du député provincial Joseph Mbabaro Ombeni en date du 25 février 2020 ont arrêté le préfet Muzungu Machane justin et fils Motard, qui se sont rendus à l’école et exercé forcément amené à la paroisse en l’agressant et faisant subir un traitement humiliant et dégradant et ainsi l’empêcher de regagner fils lieu de travail pour des raisons purement tribales.

Muzungu Machane justin est un Fils du village voisin De Luvungi, Kamanyola.

La coordinatrice diocésaine des écoles conventionnées catholiques d’Uvira, Sœur Délia Guadagnini demande que ces inciviques soient traduites en justice et que la coordination diocésaine des écoles conventionnées catholiques ne peuvent jamais être affectées les chefs établis selon les habitants du village et ne cèdera pas à la pression tribale pour remplacer un chef d’établissement.

Rappelons que, la semaine du 27 février était caractérisée par la perturbation des activités scolaires à Kamanyola et à Luvungi suite à ce problème, d’où la jeunesse de Kamanyola à accusé celle de Luvungi d’enlèvement du préfet Muzungu Machane.

Pendant ce temps une réunion d’urgence a été convoquée à Luvungi par la société civile de Luvungi et de Kamanyola pour la réconciliation, mais sans succès.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here