Marche Anti MONUSCO :« Le conseil de sécurité des nations unies doit tirer les leçons de cette expression populaire et d’imposer des sanctions aux régimes de Kigali et Kampala instigateurs de la guerre en RDC » (Société civile)

0
149

SUD-KIVU : Le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu demande aux autorités congolaises de prendre toutes les dispositions et de s’assumer vis-à-vis de la volonté de l’expression de son peuple. Il exige en toute urgence une réunion interinstitutionnelle associée à la Monusco et les acteurs sociaux de l’Est pour revoir et redéfinir un mode accélérer du plan de retrait de la Monusco.

Le bureau de coordination le dit dans une déclaration parvenue à kivutimes le 29 juillet 2022  et signée par son président Adrien Zawadi.

Dans cette déclaration le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu dit réagir face à la situation des manifestations de la population   qui prévaut au sud et Nord-Kivu face à l’incapacité inexplicable des troupes de la Monusco à endiguer au côté des FARDC depuis 22 ans l’insécurité alimentée à l’Est du pays par le Rwanda et l’Ouganda à travers leur supplétif le M23.

Pour Adrien Zawadi son président, les revendications de la population sont légitimes, puisque les conséquences fâcheuses de cette insécurité entretenue sous le silence coupable et complice de la communauté internationale dépasse leur seuil de l’acceptable et du supportable. Il indique que l’insécurité imposée aux congolais ne doit plus être un gage pour la sécurité des pays voisins.

Tout en comprenant la colère de la population, le bureau de coordination de la société civile invite le peuple au calme car la violence n’engendre que la violence.

« Vu la façon inattendue dont cette situation dégénère, le bureau de coordination de la société civile lance un vibrant appel à la retenu et calme à toute la population du Sud-Kivu en général dans les 8 territoires et dans la ville de Bukavu en particulier. Nous devons faire preuve de beaucoup d’intelligence, de sagesse et de patriotisme pour ne pas jouer au jeu de l’ennemi en ce moment préélectoral car les forces du mal invente des crises pour détourner le peuple du vrai cible »indique Adrien Zawadi

Il appelle au conseil de nations unies à tirer rapidement les leçons de cette expression populaire, à briser son silence coupable et à imposer sans hypocrisie des sanctions aux régimes de Kigali et Kapala, instigateurs de cette logue guerre au Congo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here