Marche de soutien aux Fardc : Nous n’avons pas le problème avec les peuples Rwandais et Ougandais, nous sommes contre les régimes de ces pays qui nous agressent disent les manifestants

0
220

NORD-KIVU: Les rues de la ville de Goma étaient  noires de monde ce mercredi 15 juin 2022.Bande rouge sur la tête, ces manifestants à majorité les activistes de mouvement citoyens, la société civile et les acteurs politiques manifestaient  leurs soutiens aux FARDC qui combattent les terroristes  du M23 soutenus par  l’armée Rwandaise en territoire de Rutshuru comme stipule leur mémorandum remis au représentant du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

« Nous demandons au chef de l’état congolais d’arrêter sans préalable la Coopération avec l’armée ougandaise dans les opérations conjointes contre les ADF, de rompre immédiatement la diplomatie avec le Rwanda et l’Ouganda, de transformer l’état de siège que nous vivons  en état de Guerre parce que la Guerre est déjà déclarée à la république par le Rwanda et l’Ouganda, de renforcer les effectifs militaires bien former avec une attention particulière accordée aux frontières avec le Rwanda et l’Ouganda, ordonner la fermeture temporaire officielle du poste frontalier de Bunagana » peut-on lire dans ce mémorandum

Recevant  ce memo le porte-parole du gouverneur militaire rassure la population.

« Nous vous rassurons que les FARDC et la police nationale congolaise ne permettront personne d’occuper un espace sur le sol congolais. Tout est mis en œuvre pour chasser hors du territoire national les terroristes du M23 et leurs alliés rwandais » a déclaré le général de brigade SYLVAIN EKENGE porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu

Pour certains manifestants les congolais veulent bien vivre avec tous leurs pays voisins.

« Nous n’avons pas des problèmes avec les peuples rwandais et ougandais mais nous sommes contre les régimes de ces pays qui veulent toujours nous agresser sur notre sol » martèle madame Pendeza l’une des manifestants.

Au cours de leurs marche ces manifestants voulaient aller exprimer leur mécontentement à la frontière congolo-rwandaise appelée  à Goma grande et petite barrière mais  à chaque fois empêchés  par la police qui une fois, débordée a  fait usage des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Boutiques et magasins sont restés fermés toute la journée et la circulation routière très timide.Certains badauds ont profité de ces manifestations pour vandaliser les boutiques des sujets Rwandais au centre-ville de Goma.

Une église de la communauté Banyamulenge a également été vandalisée par des badauds au cours de cette manifestation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here