MASISI : Partis suite aux mauvaises conditions de vie , les ex-combattants regagnent leur site de cantonnement de Mubambiro

0
208

C’est à Rutoboko au sud ouest de la cité de Sake où les ex-combattants qui venaient de quitter jeudi 27juillet 2022 , le camps de cantonnement de Mubambiro suite aux mauvaises conditions de vie ont été interceptés avant qu’ils ne mettent en exécution la menace de rejoindre leurs villages d’origine .Tous sont partis de leur cantonnement sous effets de colère après 5ans ,4 et 3ans pour les autres depuis qu’ils se sont rendus ont-ils expliqué au gouverneur militaire le lieutenant général NDIMA CONSTANT qui leur a rendu visite au lieu ou ils venaient de se cantonner avant .

« Monsieur le gouverneur ce qui nous a fait quitter dans le camp de Mubambiro ce sont les mauvaises conditions de vie . Nous venons de faire pour certains 5ans et d’autres 4 et 3ans sans aucune solution pour notre réinsertion ou intégration dans l’armée.  Ce que nous demandons est que le Programme de Desarmement,Demobilisation et Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S) nous donne notre prime de désarmement pour que nous donnions à nos familiers et nous continuer avec le processus» a dit l’un des ex-combattants

Le gouverneur militaire s’est disponibiliser pour   prêter une oreille ententive  aux 1.500 candidats à la démobilisation avant de les rassurer que toutes leurs revendications seront canalisées à la Haute hiérarchie pour des solutions durables.

« Quand j’ai appris que ces ex-combattants ont décidé de quitter leur site de cantonnement, j’ai dépêché le commandant adjoint de la 34ème région militaire chargé des opérations et renseignement pour les arrêter ,heureusement ils ont compris et se sont arrêtés. Nous sommes très content parce que ils ont accepté de revenir dans le site de cantonnement de Mubambiro » s’est rejouit le gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Kongba Constant

L’autorité provinciale a poursuivi en appelant ces ex-combattants à éviter de se faire instrumentaliser par les hommes politiques.

En bon responsable le gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Constant a apporté de l’assistance à ces ex combattants en colère.

Le lieutenant général Ndima CONSTANT a fait ce déplacement  de Rutoboko quelques heures après son retour de la partie nord de la province.

Une délégation du gouvernement central est attendue à Goma pour statuer sur ce dossier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here