Minembwe: Polémique autour des vaches emportées à Kashasha

0
3

MINEMBWE, SUD KIVU:- « Les vaches ont été pillées dans l’iniquité, et celles-ci sont retournées dans l’iniquité alors comment pouvons-nous gérer cette affaire?”. Ces propos sont d’un notable à Minembwe lors d’une interview avec Imurenge.com sur la question des vaches emportées par les jeunes Twirwaneho dans le village de Kashasha. Un village de la communauté Bafuliiru.

Des l’injustice à la justice Populaire

Depuis le début de ces atrocités en Avril, 2017 les dégâts sont énormes dans les hauts plateaux de Fizi, Mwenga, et Uvira. Des pertes en vies humaines, les maisons incendiées, mais dans tous ça la question que les habitants de Minembwe se posent est celle de savoir la trace de plus de 120.000 vaches de la communauté Banyamulenge.

Au cours des trois dernières années les attaques des groupes armés Maï-Maï et Biloze bishambuke ont visé les pâturages des vaches de Banyamulenge dans différentes parties depuis Bijombo en territoire d’Uvira jusqu’à Lulenge. La population de Minembwe se demande toujours si ces vaches sont dans les mains de la population des autres communautés, ou encore ces vaches sont été vendues.

Les habitants de Minembwe condamnent la passivité du gouvernement congolais face aux pillages de ces milliers des vaches.

Le vendredi du 15 Mai 2020, les jeunes Twirwaneho ont emporté des vaches dans un village Kashasha de Bafuliiru se trouvant au nord de Minembwe. Le lendemain de cet acte le porte parole des FARDC dans les opérations Sokola II, Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka a informé que les FARDC sont allées le matin pour chercher comment faire retourner ces vaches et les remettre dans les mains de propriétaires. Il a ajouté que l’un des notables de Kawela a envoyé le jeunes Twirwaneho pour barrer le chemin aux FARDC, pour qu’elles ne réussissent pas cette activité de faire retourner ces vaches à Kashasha, capitaine Dieudonné Kasereka précise que le nombre de ces vaches est de 90.

Ces informations ne sont pas partagées avec certains notables de Banyamulenge à Minembwe. En interview avec l’un de notables, ce lundi 18 Mai 2020, il a précisé que les jeunes Twirwaneho ont emporté ces vaches dans le village Kashasha de Bafuliru, mais l’erreur commise par les FARDC est d’aller à Kawela et récupérer les vaches des paisibles citoyens en les confondant aux vaches emportées par les jeunes Twirwaneho; s’indignent ces habitants.

L’ information à notre possession est que les vaches emportées à Kashasha étaient gardées par les jeunes Twirwaneho dans leur position vers Kakangala et ces jeunes demandaient aux habitants de venir vérifier si ces vaches les appartiennent. Cet acte a créé un climat mal sain entre les jeunes Twirwaneho et les FARDC, d’autant plus que les FARDC voulaient déployer leurs éléments dans cette zone.

Ceci a fait à ce que les notables Banyamulenge de Minembwe s’impliquent pour sensibiliser ces jeunes pour qu’ils ne s’opposent pas aux FARDC et ces jeunes ont quitté cet endroit en faveur des FARDC, precise un notable de Minembwe.

La justice doit s’y impliquer

Les habitants Bafulero du village Kashesha disent que leurs vaches ont été pillées, du coté Banyamulenge aussi disent que sont leurs vaches qui avaient été pillées pendant les attaques de Mai Mai , ce qui rend la situation difficile parce qu’on ne peut pas savoir au juste à qui appartiennent ces vaches.

Un analyste interviewé par Imurenge.com propose des mécanismes au gouvernement congolais pour barrer la route aux malheurs qui peuvent surgir si rien n’est fait. La première méthode est de donner la justice aux victimes qui ont perdu leurs biens dans ces atrocités, le gouvernement devrait faire justice à toute la population sans aucune discrimination dans le cas contraire les conséquences peuvent être énormes.

L’analyste Delphin Ntanyoma pense que le Gouvernement devrait recenser les batails dans cette zone, ceci dans le souci de savoir le nombre des bétails pour tout un chacun et les fournisseurs de vaches dans des marchés doivent être recensés pour diminuer les risques de vol de bétails.

Ce cas de vol des vaches s’observe une semaine après la mort de deux paisibles citoyens, qui se rendaient chez Mulima et jusqu’à présent les FARDC n’ont pas communiqué les auteurs de cet acte mais le groupe armé Mai Mai est pointé du doigt.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here