MITI: L’Elite de ressortissants de combo met en garde  les responsables de l’Eglise qui veulent perturber la rentrée scolaire à l’institut Combo  

0
193

MITI, KABARE : L’Elite de ressortissants de combo invite le Coordinateur Communautaire des  Ecoles Conventionnées Protestantes (ECCP/8ème CEPAC) de s’impliquer pour une rentrée apaisée à l’institut Combo ce 05 septembre 2022.

Cette élite l’invite à rester serein et ne pas tenir compte de la correspondance que le Révérend-Pasteur de la 8ème CEPAC/Combo et les anciens lui ont adressée, dans l’intérêt supérieure de préserver le climat de paix qui régnait déjà à l’Institut Combo.

Ces ressortissants de combo le disent dans une lettre d’indignation et de dénonciation adressée au Coordinateur Communautaire des  Ecoles Conventionnées Protestantes (ECCP/8ème CEPAC) et dont une copie est parvenue à kivutimes ce 01 septembre 2022.

Ils indiquent  qu’une nouvelle crise est préparée par certains responsables de l’Eglise 8ème CEPAC/Combo à l’Institut Combo, dès la rentrée scolaire 2022-2023.

« C’est avec grande indignation que nous, Elite des Ressortissants de Combo (ERC), venons de lire à travers les réseaux sociaux la lettre NREF: ECC/CEPAC/ELC/003/2022 du 16/07/2022 vous adressée par le Révérend-Pasteur de l’église de la 8ème CEPAC/Combo et certaines gens présentées comme des « anciens de l’église » portant « Evaluation des activités à l’Institut COMBO, année Scolaire 2021-2022 » et dénonçons avec véhémence ce comportement de certains responsables de l’église qui veulent une fois de plus déstabiliser les activités scolaires dans cette école »peut-on lire dans cette correspondance

L’élite de ressortissants de combo dit constater que la démarche de l’Eglise est tout simplement une course au pouvoir, où ils veulent qu’une personne de leur obédience soit nommée en tant que préfet de cet établissement d’enseignement secondaire.

« En effet, nous référant uniquement au dernier paragraphe de la lettre sus évoquée, vous constaterez avec nous que leur lutte n’a pas comme mobile la remise de l’ordre dans cette école après une prétendue évaluation faite des activités de l’année scolaire 2021-2022, mais il s’agit tout simplement d’une course au pouvoir, où ils veulent qu’une personne de leur obédience soit nommée en tant que préfet de cet établissement d’enseignement secondaire. Et pour ne plus rien cacher au public, la lettre évoquée ci-haut et toutes les réunions qui se tiennent à ce sujet démontrent qu’il s’agit bel et bien du fils du Révérend-Pasteur de l’église 8ème CEPAC/Combo qu’ils souhaitent faire nommer à ce poste ; ce qui n’est pas aussi mauvais, s’il en a des compétences, mais aussi nous pensons tout de même que cela ne devrait pas être fait dans la précipitation ou par imposition, jusqu’à troubler chaque fois des activités scolaires » poursuit notre source

L’Elite des Ressortissants de Combo (ERC) demande au Coordinateur Communautaire des  Ecoles Conventionnées Protestantes (ECCP/8ème CEPAC) d’amener le Révérend-Pasteur de la 8ème CEPAC/Combo et son équipe dite des « anciens de l’église » à retirer leur lettre du 16 juillet 2022 dans laquelle ils imputent méchamment certains élèves d’être enceintes, une lettre qui a malheureusement fuitée dans les réseaux, les exposant aux mépris du public, mais aussi appelant à la haine.

Egalement ils sollicitent le concours des autorités à tous les niveaux et particulièrement celles en charge de la sécurité afin de veiller, non seulement à la sécurité du préfet, mais également des enseignants et des élèves face à ce chaos préparé par un groupe des personnes déjà bien identifiées qui ne veulent pas que la paix règne à l’Institut Combo.

Nos efforts pour entrer en contact avec le révérend pasteur de Combo cité dans cette lettre sont restés sans succès. Pour rappel, cette école a traversé une crise avec l’ancien préfet et l’école se trouve aujourd’hui dans un état de dégradation avancée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here