NORD-KIVU: Acceptez la force régionale c’est vouloir chercher un remède auprès du sorcier qui nous cause du tort (Vicar Batundi)

0
618

NORD-KIVU: Après que le 3èm conclave des chefs d’états membres de la communauté des états d’Afrique de l’Est clôturé lundi 20juin 2022 à Nairobi ait décidé la mise en place de la force régionale pour combattre les groupes armés et forces négatives à l’EST de la RDC, l’heure est aux réactions.

Devant la presse ce mardi 21juin 2022, M. Vicar Batundi vice-président de la société civile ville de Goma et membre de la coordination provinciale de la société civile forces vives s’insurge contre la mise en place de cette force.

« Nous avons la Monusco qui a à son Sein la brigade d’intervention, composée encore des pays qui formeraient cette force régionale. Et ces mêmes pays, certains sont agresseurs de la RDC. Alors nous à la société civile nous disons non à cette force qui risque d’accélérer l’infiltration dans notre armée et ainsi concrétiser le plan de balkanisation de la RDC, combattu par toute la population congolaise » a dit  à kivutimes Vicar Batundi

Selon cet acteur de la société civile seule la RDC peut trouver des solutions aux problèmes d’insécurité dans sa partie orientale.

« Nous demandons à ce que les ministres de la défense ,de la justice et de l’intérieur ainsi que le chef de l’état lui-même puissent délocaliser leurs cabinets à Goma pour suivre de près la situation des terroristes du M23 soutenus par le Rwanda qui malheureusement veut faire partie de cette force. Deuxièmement que l’on puisse activer la force d’intervention rapide qui semble être dans l’hypersomnie .Pourtant en 2013 cette force a joué un rôle très important lorsqu’il fallait mettre fin à la rébellion du M23 qui avait été totalement défait » mentionne-t-il.

Pour Vicar Batundi accepter l’entrée sur le sol congolais de cette force régionale avec les pays agresseurs, serait  vouloir chercher un remède auprès du sorcier qui vous cause du tort.

Pendant ce temps sur le champ de bataille, des sources de la société civile en territoire de Rutshuru accusent les terroristes du M23 avec leurs parrains Rwandais d’avoir tué une dizaine des civiles au village Bikenge lors des affrontements de ce Mardi matin contre les forces loyalistes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here