NYIRAGONGO: Si nous continuons la manipulation nous allons donner l’occasion à l’ennemi de nous infiltrer(Lt Gén. Ndima Constant)

0
447

NYIRAGONGO, NORD-KIVU:- Ils sont plus de quatorze milles menages  de deplacés cantonnés à Kanyaruchinya, une dizaine de km au nord de Goma, en territoire  de nyiragongo, province du Nord-Kivu. Ces derniers qui vivent dans des conditions difficiles viennent de plusieurs villages de Rutshuru dont Kalengera, Biruma, Katale, Buvunga, Kabaya, Rumangabo et Rugari en territoire de Rutshuru et Kibumba en territoire de Nyiragongo , en fuyant  les combats entre les FARDC et les combattants du M23 appuyés par le Rwanda .

“Je suis venu de Kibumba avec ma famille de 8 personnes. Nous vivons tous dans une hute de deux petites chambres.  Depuis que nous sommes ici ça fait cinq jours, nous n’avons rien eu comme assistance. Nous n’avons pas de toilettes et d’ailleurs nous craignons que  la diarrhée nous attrape ici, surtout que nous  sommes dans une saison pluvieuse car nous déféquons partout à la vue de tout le monde”a dit Maniraguha Innocent

 Ce mercredi apportant une aide d’urgence des biscuits et jus  destinée aux enfants, le gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Constant en a profité pour rassurer ces deplacés de la détermination des FARDC à reprendre toutes les entités sous occupation du M23.

“Les forces armées et le gouvernement de la République Démocratique du Congo Fardc sont plus que determinés à tout mettre en œuvre avec le soutien de toute la population pour reprendre contrôle de toutes les localités que les agresseurs nous ont prises” martèle le gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Constant

 Le chef de l’éxécutif provincial appelle la population à eviter de s’attaquer à la MONUSCO cela après avoir brulé la nuit dernière deux véhicules onusiens.

“Le chef de l’etat et le gouvernement de la République sont derrière les FARDC et nous pensons que ce n’est pas le moment de nous livrer à des distractions. Surtout les jeunes qui barricadent les routes . Ils ne doivent pas se laisser manipuler en barrant la route à la Monusco qui est notre partenaire et aux autres organisations humanitaires. Voyons l’essentiel c’est-à-dire l’ennemie qui est devant nous et ne pas disperser nos forces. Tous les humanitaires et même la Monusco qui est au coté des Fardc doivent avoir l’accès facile pour assister les populations en déplacement. Si nous continuons la manipulation nous allons donner l’occasion à l’ennemi de nous infiltrer” a declaré le gouverneur militaire du Nord-Kivu Soulignons que l’autorité provinciale a annoncé l’arrivée imminente de l’assistance du gouvernement central

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here