RDC: Les acteurs de la société civile exigent le départ de la MONUSCO

0
197

UVIRA,SUD-KIVU:-  Trois sociétés civiles et un mouvement citoyen d’Uvira exigent le départ sans condition de la MONUSCO sur toute l’étendue de la RDC. Il s’agit de la société civile des nationalistes congolais SCNC, la société civile des compatriotes congolais SOCICORDC, la société civile citoyenne et la LUCHA RDC-Afrique.

Ces structures le font savoir dans une correspondance adressée au chef de sous bureau de la MONUSC à Uvira-Fizi avec des copies réservées aux différentes  autorites étatiques d’Uvira et dont une copie est arrivée à notre rédaction. Selon l’esprit de cette correspondance, ces acteurs qualifient d’ineficace l’intervention de la MONUSCO dans la sécurisation de la population de l’ITURI, BENI, RUTSHURU, UVIRA, FIZI et MWENGA.

Le coordinateur de la société civile des nationalistes congolais l’un des signataires de cette lettre déplore les récentes déclarations de la représentante du secrétaire générale de l’ONU en RDC au conseil de sécurité. Pour BINTU KEITA, le M23 s’est comporte de plus en plus comme une armée conventionnelle que comme un groupe armé.

COLOMBIE ATIBU coordinateur de la société civile des nationalistes congolais précise que la MONUSCO, magnifie le M23 comme étant puissant que l’armée congolaise et même la force Onusienne, d’où son inefficacité la sécurisation des congolais. Ainsi, les sociétés civile auteur de cette correspondance prévoit tenir une manifestation pacifique le 27 Juillet prochain à Uvira pour exiger le départ de la MONUSCO.

Signalons dans d’autres endroits comme la province du Nord-Kivu des manifestations pour exiger le départ de la MONUSCO sont décrétées ce Lundi 25. La population congolaise dit avoir été victime des actes des groupes armés et des agressions sans une intervention efficace de la MONUSCO. Dans un message signé par monsieur KHASSIM DIAGNE chargé des opérations et protection au sein de la MONUSCO demande aux agents de la MONUSCO de travailler à la maison du lundi 25 au 1 Aout 2022. Selon le même communique, des vols de la MONUSCO programmés pour ce Lundi sont suspendus renseigne KHASSIM DIAGNE.

La semaine dernière des femmes regroupées dans plusieurs associations féminines ont organisé une manifestation dans la ville de Goma pour dire au revoir à la MONUSCO. Elles ont tenu un sit in au bureau de la MONUSCO à Goma avec un mémorandum en mai, qui n’a pas été reçu par le chef de bureau de la MONUSCO à Goma.

La matinée de ce Lundi 25 des barricades s’observent dans certaines routes par des manifestants sur l’appelle des acteurs de la société civile et mouvements citoyens de GOMA qui exigent aussi le départ de la MONUSCO.

Les manifestations contre la MONUSCO sont déclenchées quelques jours après l’arrivée à GOMA du président du sénat RDC, l’honorable BAHATI LUKWEBO MODESTE et autorité morale du parti politique AFDC qui a montre son indignation par rapport à ce qu’il a qualifié de l’inefficacité de la MONUSCO. Il l’a dit devant les membres de son parti qui sont venus l’accueillir. Un message bien accueilli et déjà mis en application.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here