SECURITÉ: La société civile exige le rappel à Kinshasa de tous les commandants des régiments et bataillons issus des mixages et brassage

0
104

GOMA, NORD-KIVU:- Dans une déclaration faite ce vendredi 15juillet 2022 à la presse à Goma la Societé civile forces vives du Nord et sud kivu, du Maniema, de l’Ituri et du Tanganyika font le tour d’horizon de la situation socio-sécuritaire de cette partie orientale du pays caracterisée par une instabilité croissante depuis 1992 jusqu’à ce jour suite à l’activisme des groupes armés.

Dans ce document de quatre pages, cette societé civile forces vives interpelle les autorités sur la necessité de retablir l’ordre et la concorde dans cette partie du pays specialement au Nord-Kivu, sud-kivu et en Ituri où des pays voisins instrumentalisent des groupes armés pour s’attaquer aux forces régulières et aux populations civiles.

Ces forces vives de ces cinq provinces de l’Est du pays appellent la population congolaise à se mobiliser comme un seul homme pour accompagner les institutions de la République particulièrement les Forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC  par des soutiens multiples et multiformes afin de vaincre l’agression du pays de LUMUMBA. La population est aussi appelée à s’abstenir de jouer le jeu de l’ennemi en démoralisant non seulement les FARDC mais aussi eviter de partager des messages dénoués de toute verité sans passer par une verification préalable.

Une serie des recommandations sont  adressées au gouvernement congolais face à la situation sécuritaire dans la partie orientale du pays.

  • Cesser immédiatement avec les interférences intempestives visant à maintenir les FARDC dans la position défensive face aux terroristes du M23 et leurs alliés Rwandais, et les Adf/MTM
  • Apporter urgemment assistance humanitaires aux déplacés des differentes guerres à l’Est de la RDC
  • S’abstenir de signer des accords avec le Rwanda et tout autre groupe armé,
  • Rappeller à Kinshasa, tous les commandants des régiments et bataillons issus des mixages et brassages, operationnels au Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri,Maniema et Tanganyika
  • Augmented la puissance de feu des FARDC en renouvelant leurs équipements,
  • Augmenter les effectif avec des militaires bien formed selon le contexte et les réalités du momen,
  • Exige la formation militaire de trois mois à tous les diplômés des humanities sans distinction aucune et trois après le cycle de graduat,
  • Faire la réstructiration de la chaine de commandement opérationnel des Fardc pour une unité de commandement,
  • Separer la chaine de commandement et celle des dépenses
  • Opérer certaines mutations strategique au Sein des FARDC,
  • Appuyer la société civile pour intensifier le lobbying à l’international et décinstruire le mensonge monté contre la RDC
  • Exige diplomatiquement au Rwanda une négociation avec les FDLR et à l’Uganda avec les Adf,
  • Faire appel aux forces de la SADC que celles de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est pour combattre les groupes armés nationaux et étrangers .

La societé civile de ces cinq provinces de l’Est de la RDC demande egalement aux autorités nationales spécialement  au chef de l’état de rétablir l’autorité civile dans les deux provinces sous état de siège en marge des éléctions prochaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here