SUD-KIVU: 10 ans de son existence, l’asbl Mama Shujaa a formé plusieurs femmes à la nouvelle technologie

0
200

BUKAVU, SUD-KIVU:- L’Asbl Mama Shujaa du Congo a célébré ce mardi 06 septembre 2022 dix ans de son existence à Bukavu. La coordonnatrice de cette structure Neema Namadamu indique que 10 ans après cette association a formé plusieurs femmes sur la nouvelle technologie, la coupe et couture, l’autonomisation de la femme et autres.

Selon Neema Namadamu avant de créer cette association, ils s’étaient rendu compte que  plusieurs femmes qui finissaient les études n’avaient pas des connaissances sur la nouvelle technologie. Egalement d’autres femmes manquaient des initiatives pour leur auto prise en charge.

” Quand vous voyez une femme coordonnatrice qui n’a pas l’adresse e-mail, c’était vraiment quelques choses qui m’a choqué. Vous savez pourquoi nous les femmes nous n’avons pas de financements ?c’est parce que tout ce que nous faisons reste dans le tiroir. Mais quand on a commencé à publier, c’est à ce moment qu’on a commencé cette organisation. Mama shujaa totalise ses 10 ans aujourd’hui. Et nous avions voyagé, nous avions fait des conférences partout dans le monde pour défendre la cause de la femme ” a dit kivutimes Neema Namadamu

Notre source a cependant déploré les défis auxquels son association fait face notamment l’insécurité et le manque d’un site propre pour loger leur association.

« Nous avions construit un grand centre de formation à l’intérieur à Itombwe mais malheureusement des groupes armés ont l’a saccagé. Un autre défi est que depuis que nous sommes là nous avions déjà déménagé au moins 5 fois car nous n’avons pas notre propre bureau. Et cela détruit les matériels du bureau et les frais pour le logement prennent beaucoup des moyens »indique-t-elle.

Présente à cette activité, la vice-présidente du MILAPRO, Vumiliya  Jeannette s’est réjoui des activités déjà menées par cette association qu’elle a vue neutre en 2012.Elle a sensibilisé d’autres partenaires à accompagner cette association qui milite pour la promotion de la femme.

« Je venais de terminer ma licence en théologie. J’avais suivi ma formation sur la nouvelle technologie ici. J’appelle d’autres partenaires à continuer à accompagner cette association pour l’émergence de la femme.si ce centre avait son propre logement, il serait mieux car le cout du logement est cher » a dit maman Vumiliya

Des femmes qui ont fini dans cette association ont témoigné le travail de maman shujaa et surtout de leur prise en charge.

L’activité s’est tenue à leur bureau situé à Nguba non loin de la CNSS. Elle a regroupé des femmes de ce centre et d’autres invités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here