SUD-KIVU: Le Central de monitoring des médias de l’UNPC envisage aussi mener le monitoring pour les medias en ligne

0
108

SUD-KIVU : En plus des radios et Télévisions, le centre de monitoring compte suivre les medias en ligne pour identifier les succès et les dérapages enregistrés dans ce secteur.

La Centrale de monitoring des médias l’a signifié lors de la séance de restitution organisée samedi 24 juin 2023.Il a été question de présenter aux Journalistes, les données de monitoring prélevées au courant de la période d’avril et juin 2023.

Lors de cette rencontre, il a été démontré que dans plusieurs émissions débats, les débateurs ont commis des dérapages sans que le journaliste ne les recadre.

Selon Eugide KITUMAINI Secrétaire exécutif de l’Union de la Presse du Congo section du Sud-Kivu, UNPC en sigle, ces échanges trimestriels des rapports de monitoring, visent à améliorer la qualité de prestation des journalistes et contribuer au retour de la paix en province du Sud-Kivu, à travers le respect du cadre juridique des médias par les journalistes.

«L’objectif de cette activité avec les professionnels des médias, c’est de pouvoir échanger autour des dérapages mais également autour des bonnes pratiques liées à l’exercice du métier, dans le but d’analyser nos prestations journalistique pour contribuer à la promotion de la paix en province du Sud-Kivu et dans toute la région de Grand lac. Nous venons de dégager beaucoup des recommandations et nous voyons qu’il y’a encore des défis liées au prélèvement des données de monitoring des médias, car il y a un matériel qui existe mais qui est vétuste et un autre qui n’arrive pas à faire le monitoring de les médias. Nous voyons également qu’il y’a des innovations notamment le numéro vert, qui sera donné aux Journalistes et aux responsables des médias, pour dénoncer certaines dérapages» a précise Eugide KITUMAINI

Certaines recommandations ont été reformulées après audition du rapport de monitoring, par le comité de disciple de l’UNPC Sud-Kivu.

Les journalistes ont aussi montré plusieurs défis du central de monitoring qui ne parvient pas à contrôler tous les medias du Sud-Kivu. Ils ont recommandé le renforcement du personnel du centre de monitoring et leur doté d’un équipement capable de faire ce travail.

Cette activité s’est tenue en présence du représentant de l’ANR, du CSAC et des journalistes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here