SUD-KIVU: Le chercheur de Lwiro Bahidika invite la population à protéger l’environnement pour faire face au réchauffement climatique

0
35

SUD-KIVU: Le chercheur du centre de recherche en science naturelle de Lwiro Anicet Bahidika Bigulira, demande à la population à tout faire pour protéger l’environnement. Ce chercheur l’a dit dans une interview exclusive accordée à Kivutimes.

Anicet Bahidika Bigulira conseille à la population de planter deux arbres après avoir coupé un.

« Nous devons  protéger les eaux, les arbres, les animaux et les vertèbres comme nous même pour que nous assumons ce qu’on appelle écosystème » a-t-il dit.

Malgré la pauvreté qui pousse la population à détruire l’environnement, le chercheur de Lwiro Bahidika Bigulira indique que cette situation a des conséquences sur la vie de la population.

« si nous ne faisons pas attention, nous allons dégrader, nous allons déforester, nous allons terminer toute l’environnement et il y aura le réchauffement climatique et nous serons les premières victimes, nous allons mourir à cause de ce que l’on appelle la couche d’ozone qui sera très chaude. Et quand elle va être très chaude, nous allons manquer la respiration et quand nous allons manquer la respiration nous n’avons plus de 5 ans à vivre comme ça » souligne notre source.

De son côté Mr Léandre Murhula un autre chercheur au CRSN-LWIRO,indique que ce qui se passe en RDC avec l’écosystème est considéré comme un homme qui coupe un arbre sur lequel il est assis.

« Vous voyez une personne qui monte sur un arbre et puis il commence à couper l’arbre lui-même, la conséquence sera ce que la personne va tomber sur l’arbre et puis il va se casser. L’écosystème est menacé tout comme toutes les communautés de la biodiversité sont menacées par l’homme et qui veut toujours aller vers la foret  pour satisfaire toujours à ses besoins. Cette situation est un danger à l’avenir »déplore Léandre Murhula

Pour votre information, l’environnement de la province du Sud-Kivu et la RDC en général est menacé dans plusieurs secteurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here