SUD-KIVU : Les enseignants campent sur leur décision «Nous pouvons retourner à l’école que si le gouvernement répond à nos revendications»

0
34

SUD-KIVU : Les enseignements réunis dans leur synergie des écoles publiques appelées communément officiellement poursuivent leur mouvement de grève jusqu’à ces jours à environs un mois de l’ouverture des cours après les vacances de Noel et de nouvel an.

Ces derniers fustigent le fait que le gouvernement congolais n’arrive pas à répondre à leurs revendications, notamment celles d’ajouter une somme de 100.000fc (cent mille) sur leur salaire.

C’est ce qu’indique le président du syndicat des enseignants des écoles catholique Roger Matabaro dans un entretien avec kivutimes ce mardi 24 janvier 2023.

« Les enseignants des écoles primaires, ont décidé de ne pas reprendre les activités étant donné qu’on ne leur avait pas encore donné les 20.000Fc fois 5 qu’ils demandaient. Aujourd’hui nous sommes au sixième mois. C’était donc à partir du mois d’Aout, septembre, Octobre, novembre et décembre. Maintenant on est le 25 aujourd’hui, ce que si on pouvait payer vite, on aurait déjà payé le mois de janvier.Ca fait maintenant six mois qu’ils sont entrain de réclamer auprès du gouvernement. Si le gouvernement le donnait demain, âpres demain les cours commencent »dit Roger Matabaro

Toutefois, Roger Matabaro a confiance au gouvernement congolais  qu’il va répondre à leurs revendications.

« Je ne pense pas si un gouvernement peut ne pas répondre à une telle question, étant donné que c’est un gouvernement responsable. Il doit à tout prix répondre »indique notre source.

Il promet la paye du mois de janvier, si le tout le pas versé dans leurs comptes, les enseignants vont poursuivre leur mouvement de grève. Cette situation intervient au moment où le gouvernement congolais essaye de payer progressivement ces enseignants.

D’autres enseignants des écoles conventionnées foulent aux pieds la gratuite et font payer la prime aux enfants. Ce que dénonce souvent la société civile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here