Uvira: Le Mwami Richard Nijimbere Kinyoni III se prononce sur la prochaine création de la CCRCC dans sa juridiction

0
176

UVIRA, SUD-KIVU:- Après les échanges de sensibilisation sur la création de la commission consultative de résolution des conflits coutumiers organisés par le ministère provincial de l’intérieur du SUD-KIVU en faveur des autorités  coutumières de la chefferie plaine de la Ruzizi, le chef de cette chefferie se rejouit de l’annonce de la création de cette commission dans son entité.

Selon le Mwami Nijimbere Richard Ndabagoye Kinyoni III, cette commission une fois créée va contribuer à la résolution des conflits coutumiers dans la chefferie plaine de la Ruzizi. Selon lui, dans sa chefferie, certaines personnes se font passer pour chefs coutumiers, alors qu’elles n’ont pas cette qualité. Notre source ajoute, pour être chef coutumier la loi est claire en la matière. Le  chef coutumier doit être désigné issue de la famille régnante.

Dans une interview accordée à Kivutimes, le Mwami de la chefferie plaine de la Ruzizi, précise pour diriger l’entité coutumière, il n’est pas question d’appartenir à la communauté ou tribut majoritaire dans l’entité. Pour lui, le critère est d’être désigné par la famille régnante comme successeur du chef coutumier décédé ou qui se trouve dans l’incapacité de diriger l’entité, au niveau de la chefferie, groupements ou villages.

La même source ajoute que, si les conflits coutumiers persistent dans la plaine de la Ruzizi, c’est parce qu’il y a des personnes au niveau provincial et national qui s’enrichissent à travers ces conflits. Selon lui, ces personnes doivent arrêter ce manoeuvre qui ne favorise pas le développement de la chefferie plaine de la Ruzizi.

Pour mettre fin au conflits coutumiers dans la plaine de la Ruzizi, le Mwami Richard Nijimbere propose qu’il ait le respect de la loi et l’instauration de l’autorité de l’état. Pour lui, celui qui est légalement chef coutumier dans cette entité est conscient de la légitimité de son pouvoir, et celui qui cherche à se faire chef coutumier par influence connaît qu’il est dans l’illégalité. Il condamne ce comportement de se donner le pouvoir coutumier par force et demande l’implication des autorités au niveau provincial et national pour mettre fin à ce conflit coutumier dans son entité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here