Uvira: Le numéro deux du groupe armé Mai Mai Buhirwa se rend aux FARDC à Luvungi

0
239

l

UVIRA, SUD-KIVU:- Les Forces armées de la RDC dans le secteur opérationnel Sokola II, sud du Sud-Kivu confirment que 6 éléments du groupe armé Mai Mai Buhirwa se sont rendus aux FARDC ce Mardi 13 Septembre 2022 à Luvungi plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira à au moins 70 Kilomètres de la ville d’Uvira. Dans un message donné par le porte parole des FARDC dans cette entité, ces éléments du groupe Mai Mai Buhirwa sont avec leur chef numéro deux monsieur BYAMUNGU MATHIAS. Le lieutenant MARC ELONGO ajoute  qu’ils sont venus avec plusieurs effets militaires. 

Ce Mardi 13 Septembre 2022, 6 éléments du groupe armé Mai Mai Buhirwa se sont rendus aux forces loyalistes à Luvungi, et ceci pour réponde à l’appel du chef de l’Etat celui de déposer les armes. Ils sont venus avec plusieurs effets militaires dont les armes, les grenades et des Motorola. Ils disent se rendre pour répondre à l’appel du chef de de l’Etat celui de pacifier l’Est de la RDC. 

Selon le même message du porte parole des FARDC dans le sud du Sud-Kivu, le commandant secteur lance un appel aux autres groupes armés de se rendre aux FARDC dans le cas contraire ils seront traqués jusqu’aux derniers retranchements.

La reddition de ces éléments Mai Mai Buhirwa aux FARDC intervient quelques mois après l’entrée officielle de l’armée Burundaise sur le sol congolais dans le cadre des opérations conjointes avec les FARDC pour traquer les groupes armés locaux et étrangers. Lors de leur passage dans la plaine de la Ruzizi et le moyen plateau du territoire d’Uvira qui hébergent ces groupes armés, aucun de ces groupes armés n’a été frappé par ces contingents de l’EAC, comme l’ont signifié certaines sources de la place.

Des informations données  par certains acteurs de la société civile d’Uvira, ont confirmé que certaines personnes civils ont été victimes des tracasseries de la part de ces contingents.  Vers la fin du mois d’Aout dernier, les retournés de Kahololo avaient accusés ces contingents d’emporter les biens de la population après avoir tabassé certaines. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here