Uvira: Malgré l’étouffement par la police, les sinistrés accompagnés de la nouvelle société civile déposent leur mémorandum à la mairie

0
64

UVIRA, SUD-KIVU: – Bras de fer entre la police nationale congolaise et les sinistrés venus de différents sites d’hébergement accompagnés par la nouvelle société civile congolaise l’avant midi de ce mardi 14 Juillet 2020.

Dés leur point de départ au rond point Kavimvira, les sinistrés n’ont pas eu la facilité de manifester comme ils avaient promis, parce que la  police a usé la force pour disperser les manifestants. Des manifestants ont résisté aux gaz lacrymogènes jusqu’à Kasenga, Muramvya, ou les agents de l’ordre ont multiplié les efforts pour barrer la route aux manifestants.

Selon les manifestants contactés par Imurenge.com durant cette manifestation, ils ne comprennent pas pour quoi la police n’accepte la manifestation alors que le chef de l’Etat a dit que nous sommes dans un état de droits.  D’autres personnes parmi ces manifestants disent que le maire de la ville risque de contrai dire la constitution et faire ce qui est à l’encontre de la parole du chef de l’Etat qui prône l’Etat de droit.  Ces manifestants réclament leurs droits d’être déplacés  dans des sites appropriés et le curage de différentes rivières de la mairie d’Uvira suivez leurs interventions au micro d’Imurenge.com

Pour le coordinateur de la nouvelle société civile congolaise axe sud sud qui a accompagné les sinistrés dans cette marche, le gouvernement doit se soucier de l’état de sinistrés.  André Byaduniya, précise que la marche a été bien annoncée aux autorités urbaines même s’ils ne veulent pas comprendre toute sorte de la manifestation. Notre source s’indigne de ce comportement, il s’exprime ici.

Contactez à ce sujet Colonel Gilbert Serushago,  commandant du commissariat urbain de la police en mairie d’Uvira, précise que toutes les manifestations sont interdites dans cette période de l’Etat d’urgence.

Pour rappel dans la ville d’Uvira, d’autres manifestations prévue pour ce lundi 13 Juillet 2020, ont été interdites par les autorités urbaines et ceux qui ont tenté de manifester la police a dispersé  leurs membres et d’autres ont été arrêté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here