Uvira : Mise en place d’une commission locale de lutter contre les messages de haine

0
216

UVIRA, SUD-KIVU:- Dans le cadre de lutter contre les messages de haine propagés dans les réseaux sociaux les autorités urbaines ont organisé un conseil élargi de sécurité ce Mardi 21 Juin 2022 afin de définir des mesures qui facilitera à identifier les auteurs qui seront sanctionnés selon la loi. Dans ce conseil élargi présidé par le maire de la ville d’Uvira, les autorités ont décrit le contexte actuel sécuritaire dans la ville d’Uvira en particulier et de l’Est de la RDC en général.
La propagation des messages de haine a été constatée comme un danger pouva détériorer la situation sécuritaire dans la ville d’Uvira. Monsieur
Kiza Muhato, Maire de la ville n’a pas caché que des messages qui circulent aujourd’hui dans les réseaux sociaux stigmatisent la communauté Banyamulenge et que des personnes mal intentionnées parlent d’une opération qui doit viser les Banyamulenge.

Notre source dit que cette campagne de haine doit prendre fin à Uvira est que toute la population doit se mettre ensemble pour dénoncer ceux-là qui propagent ces messages de haine. Les participants dans ce conseil élargi de sécurité se sont convenus sur la mis en place d’une commission de lutter contre ces messages de haine.
La tâche pour cette commission sera d’identifier les auteurs de ces message de haine afin de donner le rapport à la hiérarchie.

Les agents des services de sécurité présents dans cette réunion ont précisé que les administrateurs des groupes des réseaux sociaux doivent être les premiers à dénoncer les auteurs des messages de haine dans le cas contraire ils seront tenus comme des complices et les services de sécurité pourraient s’occuper d’eux.
Cette décision tombe à Uvira après inondation des messages de haine dans les réseaux sociaux où les auteurs inconnus projettent une opération anti-Tutsi. Ces auteurs avaient précisé dans leurs éléments sonores qui circulent dans les réseaux sociaux que les Banyamulenge doivent être tués et que leurs biens doivent être saccagés en date du 26 Juin 2022.
Ceci a suivi des actes de violence qu’on subit les membres de la communauté Banyamulenge et d’autres Tutsi dans la ville de Goma après l’éclatement des affrontements entre les M23 et les FARDC et cela quelques jours après la prise par de la cité de Bunagana par le M23.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here