BUKAVU: Des agences de transport appelées à identifier leurs serveurs et chaque passager paie une taxe de 1000Fc(Min.Malumbi)

0
59

BUKAVU, SUD-KIVU : Les responsables des agences de transport dans la ville de Bukavu qui se rendent à Bujumbura,Uvira et dans d’autres coins du Sud-Kivu sont appelés à identifier les différentes personnes qui font l’accueil des passagers dans leurs agences, pour éviter le désordre qui sévit ce dernier temps dans ce secteur de transport. Ils doivent se munir de leurs gilets portant la numérotation.

Cet appel est du ministre provincial de transports et voies de communication Alimasi Malumbi Matthieu dans une réunion qui a regroupée les responsables des agences de transport samedi 16 avril 2022 à son cabinet de travail.

Dans cette rencontre, le ministre provincial des transports et voies de communication est revenu sur plusieurs désordres qui sont observés ce dernier temps aux agences de transport. C’est notamment  les embouteillages, le renouvellement des documents de transport ainsi que le traumatisme causé aux passagers par les personnes qui font l’accueil des clients, communément appelé « Bakokayi »  qui arrivent à se bagarrer entre eux même à la recherche des passagers.

Alimasi Malumbi Matthieu dit avoir instruit aux agences à se mettre en ordre avant de faire un mouvement possible de transport.

« Comme nous somme au second trimestre de cette année, les agences doivent savoir qu’il y a des documents à renouveler. Nous les avons  sensibilisé à mettre de l’ordre dans l’accueil des clients et nous avons demandé à chaque agence de nous remettre les listes de ses Bakokayi. Et là on va aussi donner l’uniforme aux Bakokayi. Celui qui n’a pas l’uniforme (gilet), il ne sera pas considéré comme un Kokayi mais comme un bandit »souligne le ministre.

Il a aussi indiqué que chaque passager sera obligé de payer la taxe sur passager qui est fixé à mille (1000)franc congolais.Alimasi Malumbi Matthieu indique que les agences sont aussi invitées à aider le gouvernement provincial à percevoir cette taxe.

Pour sa part Kabalama Raymond président de la corporation des agences du Sud-Kivu, s’est dit satisfait et promet accompagner le ministère de transport dans le respect de ces mesures surtout sur le payement de la taxe sur passager.

« La taxe sur passager, on a trouvé que c’est une taxe légale. Nous avons trouvé que les agences de voyage ne sont pas les redevables réelles mais c’est le passager lui-même qui est le redevable réel. Et on a accepté d’aider le ministère à percevoir cette taxe. Chaque passager quand il passe chez nous, pour éviter des cacophonies, on récupère le billet et on informe à ce voyageur qu’il doit passer au service compétant pour payer ce 1000Fc comme taxe sur passager » indique Kabalama Raymond   

Il reste de savoir les mécanismes mis en place par le ministre des transports et voies de communication pour recouvrer cette taxe de peur de ne pas gonfler les poches de gens.

Cet échange qui a duré plus de trois heures s’est déroulé au cabinet du ministre provincial de transports et voies de communication et tourisme en province du Sud-Kivu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here