GOMA :Le gouvernement reste déterminé à sécuriser les zones instables à l’Est du pays (Sama Lukonde)

0
188

A son deuxième jour de mission à Goma , le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde  a fait une serie des  rencontres afin de faire non seulement une idée nette sur la situation exacte sur terrain mais aussi collecter les avis et considérations des uns et des autres sur la situation qui prévaut dans cette partie du pays

En ce qui concerne les opérations électorales déjà encours avec la Commission electorale nationale indépendante (CENI), Jean Michel Sama Lukonde precise que les deux provinces en état de siège devraient être incorporées dans les opérations électorales.

‹‹ Toute notre détermination pour l’organisation des élections dans le temps,  reste donc un défis et étant donné que ces opérations ont déjà commencé.On parle déjà de la cartographie, et plus loin on va aller sur l’enrôlement des électeurs. Bien-sûr qu’il est souhaitable qu’on ait une partie de la République qui est un plus pacifiée pour que ces opérations puisent se faire et que ces provinces soient prises en compte de ces opérations. A ce stade, nous envisageons pas d’élections sans ces deux provinces ››, a-t-il dit.

Parlant de la situation de la rebellion du M23, Jean -Michel Sama Lukonde affirme que le gouvernement est trop  vigilant par rapport à l’insécurité qui règne dans l’Est du pays.

« Nous sommes assez vigilants sur la question parce qu’il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup de sensibilité autour de la question du M23.D’un côté, nous avons le M23, mais  aussi d’autres groupes armés. Et l’attente de la population  est de voir la paix être restaurée dans  toutes les zones où ces porteurs illégaux d’armes font la loi», a declaré  Sama Lukonde.

Soulignons que la societé civile Nord-Kivu s’insurge contre tout dialogue avec les rebelles du M23.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here