ITURI : Après les massacres de plusieurs personnes à Djugu, la société civile demande la levée immédiate de l’état de siège

0
199

ITURI : Le dimanche 08 mai dernier n’a pas été rose pour les habitants de Mungwalu et ses alentours plus de 50 personnes tuées. L’incident s’est déroulé dans le site minier de blankette situé dans le territoire de Djugu ou des miliciens de la Codeco ont massacré et incendiés des maisons.

La société civile force vive de l’ituri se dit choquer par ce nouveau carnage. Son coordinateur Ingénieur Dieudonné LOSSA DHEKANA pense que l’état de siège n’a plus sa place en ituri car durant une année rien n’a été fait comme attendu.

« Nous sommes en train de pleurer nos frères tués pour rien dans le site de blanquette,… La levée de l’état de siège doit être effective. La loi le délimite à 30 jours, le fait d’organiser le dialogue avec les groupes armés prouve que l’état de siège a échoué,… »a affirmé le coordonnateur  de la Société civile Ituri.

De son côté, le président des jeunes du secteur de banyali-kilo qui a été contacté par kivutimes affirme que ces miliciens de Codeco sont revenus le matin de ce lundi 09 mai dans le même site minier de blanquette où ils exploitent sans inquiétude.

Monsieur Agula BINZILESE demande aux autorités de l’état de siège de prendre leurs responsabilités.

Réagissant à cette situation, les communautés victimes des atrocités des groupes armés à Djugu réunies au sein de G5-A souligne que c’est inconcevable de voir un ennemis contrôler les sites miniers dans un pays démocratique. cela est un signe de sabotage de la part de ces hors la loi.

Parlant de cette tuerie dans le site de blanquette 24h après, l’armée condamne cette situation tout en soulignant que c’était une bataille entre la milice Codeco et le groupe d’auto-défense dénommé Zaïre, tout cela pour avoir le dessus sur ce site minier.

Le lieutenant Jules NGONGO porte-parole de l’armée et du gouverneur militaire appelle les habitants du milieu à se désolidariser de ces groupes armés et leurs rassure la protection

« Depuis un certain temps, il s’observe des attaques et affrontements entre les groupes Zaïre mouvement d’auto-défense et la milice Codeco.En plus, lors des affrontements et attaques meurtrières, ces groupes armés utilisent la paisible population en bouclier humain et opèrent même la nuit. Nous demandons à notre population de se désolidariser avec les hors la loi même si ils sont de la même communauté. Aucune communauté peut se prévaloir d’assurer sa protection. Nous rassurons la population que tous les dispositifs sécuritaires sont mis en place pour renforcer la sécurité dans la région et que la justice fera son travail,… » a renchérit le lieutenant Jules NGONGO TSHIKUDI.

Par rapport à ces propos de Jules ngongo, le porte-parole de G5-A en ituri demande à celui-ci de faire une bonne lecture sur la situation de l’ituri.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here