ITURI: L’administrateur Simba invite la population à dénoncer tout mouvement suspect dans la région après l’insécurité de weekend dernier

0
67

La semaine dernière n’a pas été rose dans le territoire d’Irumu en province de l’Ituri. Selon l’administrateur du territoire d’Irumu, le colonel Siro Simba Jean qui s’est exprimé ce lundi 14 novembre 2022, il s’agit des coups de balles qui ont été tirés par des hommes armés  causant  mort d’homme à Komanda le Mercredi 09 novembre 2022.

Egalement le Samedi 12 novembre 2022, deux embuscades tendues par des hommes armés causant des morts, cela s’est passé à la hauteur du pont Ndoya et Pk kadanza nous sommes sur la route nationale numéro 27.

«  Chers administrés, il est de mon devoir de venir régulièrement vers vous, pour vous faire part à temps opportun de la situation sécuritaire qui prévaut dans les entités sous ma responsabilité, ainsi se présente comme suit ; Mercredi 09 novembre 2022, le centre commercial de Komanda plus précisément à mburara, groupement bandiamusu en chefferie de basili, il y a eu crépitement des balles de 21h à 23h qui a occasionnées des pertes en vies humaines, que je déplore. Samedi 12 novembre 2022 dans l’après-midi, les informations à ma possession font état de deux embuscades tendues par les hors la loi mais porteurs d’armes à feu, à la hauteur du pont ndoya et Pk kadanza sur la RN 27 entre Marabo et Komanda où une fois de plus il y a eu des morts et des blessés, » a indiqué le colonel Siro Simba Jean.

Consterné par ces événements, l’administrateur militaire du territoire d’Irumu condamne fermement cette situation et instruit tous les services de défense et sécurité de son entité à prendre des dispositions pour démanteler ces réseaux des criminels qui troublent la paix et la quiétude dans le territoire d’Irumu.

Le colonel Siro Simba Jean demande à la population de son entité à la vigilance et au calme surtout à la dénonciation de tout mouvement suspect dans la région. Il a exhorté les éléments des fronts patriotique intégrationnistes du Congo, FPIC en sigle, à rester fidèles à leur acte d’engagement pour la cessation des hostilités en province de l’ituri surtout de dénoncer les réfractaires au processus de paix.

Il a  rappelé ensuite aux jeunes, l’appel du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo demandant l’enrôlement des jeunes dans les forces armées de la République Démocratique du Congo dans l’objectif de renforcer les FARDC afin de défendre l’intérêt du pays et sa sécurité.

Pour rappel, une inquiétude s’est installée dans certaines entités du dit territoire alors que l’administrateur du territoire se trouve en mission au chef-lieu du secteur de Bahema sud donc à Kasenyi sur instruction du gouverneur militaire. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here