ITURI : Malgré une accalmie à Banyali-kilo, plusieurs milices imposent la loi dans 10 groupements sur 15 que compte ce  secteur

0
130

Une petite accalmie se fait observée sur le plan sécuritaire dans le secteur de banyali-kilo, nous sommes en territoire de Djugu à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’ituri.

C’est une confirmation de chef du dit secteur au cours d’un échange accordé à kivutimes ce dernier Weekend du mois de juillet 2022.

Selon Innocent MADUKADALA comme c’est de lui qu’il s’agit, sur le plan sécuritaire, il y a un peu d’évolution mais malgré cela les miliciens de la coopérative pour le développement du Congo, Codeco en sigle, continuent à régner à maître dans certains groupement du dit secteur.

<< Plusieurs groupements sont occupés par les groupes armés, sur les 15 groupements que composent ce secteur dix sont occupés par les miliciens de Codeco, deux par les auto-défenses. C’est qu’il faut retenir qu’il y a aumoins une petite accalmie qui se vit >> a dit Innocent MADUKADALA.

Il a par ailleurs ajouter que les éléments de Codeco continuent à contrôler certaines choses dont les marchés, ils ont érigés des barrières où ils rançonnent la paisible population, mais aussi imposent des taxes aux commerçants.

<< Mon secteur est une zone minière où l’activité principale est l’exploitation de l’or, là où on exploite et là les bourreaux sont, Donc ce qui est là c’est eux qui supervisent tous les marchés, c’est eux qui contrôlent, ils ont érigés des barrières où ils font payés à la population de 1000fc à 2000francs congolais par passage, ils exigent aux opérateurs de contributions d’une façon hebdomadaire et cela dépend du montant qu’ils auront à fixer. Quand vous quittez kilo vous arrivez à Itendey, à dépassant vous trouverez la première barrières. Pour arriver à Liseyi vous devez franchir aumoins deux barrières mais à quittant pour kabakaba vous trouverez aussi d’autres barrières. Au total on peut noter aumoins 5 barrières pour arriver à Bohengwe >>. A affirmé le chef de secteur de banyali-kilo.

Pour clore, selon lui le programme de désarmement, démobilisation, réinsertion, communautaire et stabilisation doit être vite lancé pour finir avec cette histoire de miliciens Codeco car selon lui c’est le seul Espoir pour toute la population de l’ituri.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here