KINSHASA: Les acteurs politiques et sociaux majeurs ressortissants du Sud-Kivu se concertent pour chercher la paix et le développement

0
79

KINSHASA, RDC:- Sous le haut patronage de Félix ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, président de la République, ce Mercredi 13 Juillet 2022, les acteurs politiques et sociaux majeurs ressortissants de la province du Sud-Kivu établis à Kinshasa sont dans un cadre de concertation stratégique pour la recherche de la paix de leur province. L’objectif de ce cadre de concertation organisé par LIPADE est de consolider l’implication effective de ces acteurs et leur appropriation de la dynamique de la table ronde sur la paix et le développement au sud-Kivu.

Selon les organisateurs, ce cadre va également contribuer pour susciter la participation active de toutes les parties prenantes dans cette initiative d’une table ronde qui se prépare pour la paix et le développement au sud-Kivu. La même source ajoute qu’il s’agit pour les initiateurs, de lancer un appel pour la mobilisation des fonds à travers un mécanisme de souscription individuelle permettant la réalisation des activités préliminaires à la tenue de la table ronde pour la paix et développement du sud-Kivu.

Selon le Docteur BRUNO MITEYO chef de la maison civile du président de la république qui est facilitateur dans ce cadre de concertation, les besoins en paix et en développement au sud-kivu sont visibles et nécessitent les efforts de tout un chacun de ces acteurs pour arriver aux résultats escomptés. Selon lui, la problématique de la paix et du développement au sud-kivu est multidimensionnel, et pour celà chacun dans ce qu’il maitrise doit s’impliquer activement pour la réussite de la table ronde qui se prépare pour la paix et le développement du Sud-Kivu.

Pour le ministre honoraire du développement rural, Justin Bitakwira, l’un des participants dans ce cadre de concertation stratégique, la solution pour les problèmes du Sud-Kivu est de revoir le système de gestion de la province. Celui-ci suggère qu’il ait permutation à la tête de la province parce que ceux qui gèrent depuis 10 ans selon lui n’ont pas réussi et ils doivent donner la chance aux autres.

Sans dire que Uvira doit être une province aussi, justin Bitakwira dit que l’actuelle province du sud-kivu ne répond plus aux besoins des territoires. Le ministre honoraire du développement rural demande l’organisation d’une cérémonies de demande de pardon entre les communautés du sud-Kivu. Selon lui il est encore possible d’arriver à la paix durable au sud-kivu.

Signalons que dans cette rencontre il y a les acteurs politiques et sociaux issu des différentes communautés et tribus de la province du Sud-Kivu, ce cadre se déroule dans l’une des salles des réunions de l’hôtel Beatrice dans la commune de Gombe, ville de Kinshasa, depuis le soir de ce Mercredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here