La situation Sécuritaire et Humanitaire se Détériorent à Minembwe

1
86

MINEMBWE, SUD-KIVU – Les Nations Unies et le Gouvernement Congolais conjuguent ensemble leurs efforts pour sécuriser Minembwe.

Une délégation présidée par le chef de bureau de la Monusco Uvira s’est rendue à Minembwe aujourd’hui pour s’enquérir sur l’état sécuritaire de cette zone mais aussi évaluer les besoins humanitaires des déplacés secoués par les affrontements qui ont opposés les groupes armés affiliés aux communautés de Minembwe.

Les sources sur place disent que le chef de bureau Ganda Abdourahamane s’est entretenu avec les notables de la place. Ces notables lui ont présenté l’inquiétude basée sur les menaces de mort que certains d’entre eux subissent. C’est dans ce cadre que ces notables ont des cas qui reçoivent des appels téléphoniques de la part des hommes non inconnus leur menaçant qu’ils seront tués. Ces notables demandent leur la sécurisation de la part de forces de la Monusco.

Cette délégation visite Minembwe au moment où la Représentante Spéciale du Secrétaire Général de Nations Unies en République Démocratique du Congo a appelé tous les acteurs du conflit qui se passent à Minembwe de mettre fin aux affrontements qui ont opposé les groupes armés affiliés aux communautés de cette zone ou les villages de civils se font attaquer par les miliciens.

Dans une lettre rendue publique ce lundi 16/09/2019, Madame Leila Zerrougui dit que la Monusco multiplie des efforts pour aider le Gouvernement congolais à stabiliser cette zone. Cette autorité Onusienne s’inquiète que ces violents combats ont causé de pertes en vies humaines et dégâts matériels.

Dans cette lettre, elle a signalé que dans le cadre humanitaire, son organisation en collaboration avec le Comité International de Croix-Rouge a évacué les blessés victimes de ces affrontements de Minembwe vers Bukavu. Le numéro un de la Monusco en RDC dans sa lettre précise que 34000 personnes sont touchées par ces affrontements et leur situation humanitaire reste critique. Un effectif, la lettre precise qu’entre 500 à 600 personnes se présentent quotidiennement devant la base de la Monusco à Minembwe et Mikenke pour de raison alimentaire; néanmoins, leur situation sécuritaire reste à désirer.

Déplaces dans la salle polyvalente de la commune Minembwe

Pendant ce temps, le commandant de la 33ème région militaire a présidé une réunion à Uvira avec les commandants de grandes unités et les chefs des services du Secteur Operationnel Sukola II. Selon le Capitaine Dieudonné KASEREKA, le porte-parole de l’opération Sokola II sud, Sud-Kivu, ces officiers ont reçu des orientations concernant la situation actuelle de Minembwe et Salamabila.

Le Général-Major MUHINDO Mundos a dit que la haute hiérarchie est déterminée d’imposer la paix à Minembwe. Pour cela, il a demandé à ses subalternes d’exécuter tous les ordres venus de la haute hiérarchie.

Général major Mundos en tenue militaire
Général major Mundos en tenue militaire

Avant de rentrer à Bukavu ce lundi 16/09/2019, le Général major Mundos a demandé à ces officiers de rester disciplinés pour bien réaliser leur travail.

 

1 COMMENT

  1. Je vous conseille d’approcher quelqu’un qui maîtrise bien le français écrit car ça fait la 2e si pas 3 e fois que je remarque des fautes dans vos écrits. Courage pour votre initiative

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here