Minembwe: La société civile condamne la mort d’un casque bleu, mort survenue lors de l’attaque de la base de Monusco

0
217

MINEMBWE,SUD-KIVU:- La société civile de Minembwe condamne avec dernière énergie la mort d’un casque bleu de la Monusco, tué lors d’une attaque de la base de la MONUSCO à Minembwe, la nuit de vendredi à ce samedi 01 octobre 2022. Selon le président de la société civile noyau de Minembwe, lors de cet incident des coups de balles ont été entendus dans la base cette mission onusienne à Madegu centre. Pour Ruvuzangoma Saint-Cadet la société civile noyau de Minembwe s’est rendue à la base de la MONUSCO ce Samedi 01 Octobre 2022 pour s’enquérir de cette situation. Selon lui, les éléments de la police nationale congolaise ont confirmé que cet assassinat s’est déroulé devant eux mais ils n’ont pas voulu agir.

C’est vers 11h00 de ce samedi 01 octobre 2022 que nous nous sommes rendus sur place pour nous enquérir de cette situation. Sur place nous sommes reçus par les policiers de la PNC qui nous disent avoir vu deux hommes armés non autrement identifiés devant le portail de la Monusco et qui ont tout de suite tiré sur un sergent pakistanais qui voulait leur ouvrir la porte. Après cet acte ignoble ces malfrats se sont volatilisés dans la nature nous ont confirmé les policiers, recherit saint cadet Ruvuzangoma.

A lui d’ajouter qu’à la question de savoir pourquoi ces policiers ne sont pas intervenus pour empêcher ce drame, ils ont répondus en ces termes : Dans ce centre de Madegu nous nous sommes partagés les zones d’opération pendant nos patrouilles nocturnes; cette nuit, pendant que nos éléments étaient en service, nous avons reçu le message d’un agent de DDR/MONUSCO depuis l’intérieur de la base de la monusco nous demandant de retourner à la station et de ne pas inquiéter les gens qui viendront cette nuit ici à la base, nous sommes en contact avec 6 jeunes gens armés qui viendront déposer leurs armes chez-nous. Nos policiers ont donc assisté passivement à la scène suite à ce message.

La société civile noyau de Minembwe regrette de voir que les services de sécurité n’ont pas empêché l’assassinat de ce casque bleu alors qu’ils étaient sur le lieu du drame avec des moyens possible d’empêcher cet acte ignoble. Cette structure citoyenne a présenté les condoléances à la MONUSCO, au contingent pakistanais et la famille biologique du casque bleu abattu; elle condamne avec forces cet assassinat et demande que des enquêtes transparentes soient vite initiées pour que les auteurs soient présentés devant les instances judiciaires pour être jugés. Elle demande à la Monusco et la population de Minembwe de continuer à collaborer.

La société civile demande aux autorités nationales d’accélérer le P- DDRCS dans les zones où les groupes armés sont toujours actifs notamment dans les hauts plateaux de Fizi, Mwenga et Uvira.

La mort de ce Casque bleu a également été confirmée par l’armée nationale et la MONUSCO. Dans un communiqué rendu public le 1er octobre 2022, La MONUSCO attribue le meurtre au groupe armé Twirwaneho.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here