RDC : PPI liste 14 nouveaux cas des violations et abus des droits des DDH, des journalistes et des médias pour Juin 2022

0
70

RDC : L’organisation de défense des droits humains, Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) dénonce des violations à répétition des droits des défenseurs de droits humains et des journalistes en RDC.

Dans leur feuillet du 1er au 30 juin 2022 portant sur le Monitoring des violations et abus des droits des défenseurs des droits humains, des journalistes et des médias en République Démocratique du Congo, PPI dit avoir répertorié 14 nouveaux cas.

PPI cite ainsi la radio communautaire la voix de Mikeno dans la province du Nord-Kivu qui a été vandalisée par les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda et 3 journalistes qui sont sous menaces de mort à Kinshasa.

De même, dans la province du Sud-Kivu, PPI indique que le président de l’union nationale de la presse du Congo (UNPC) et secrétaire de la synergie pour la réhabilitation de la route nationale n°02 (Bukavu-Mwenga-Kamituga) est aussi menacé par le Maire de la ville de Kamituga. Egalement deux agents de l’organisation IFEDD en mission à Kitutu ont été arrêtés par l’agence nationale de renseignements (ANR).

Toujours au Sud-Kivu, cette structure indique que deux activistes de l’organisation JEUDI en territoire de Kalehe vivent sous menace d’arrestation tandis qu’un autre acteur de la société civile et point focal de l’association pour la promotion et l’inclusion des albinos (APIA) à Mulamba dans le territoire de Walungu est sous menace de mort.

Dans ce feuillet parvenu à Kivutimes ce mardi 05 juillet 2022, PPI souligne qu’un professeur engagé fait l’objet des menaces à Kisangani dans la province de la Tshopo, tandis qu’au Maniema, le président de la nouvelle société civile congolaise et un avocat sont sous menacés.

Notre source indique que toujours au Maniema, le président de la société civile de Kasongo a été arrêté et placé en détention pour avoir appelé la population à une marche pour le soutien aux FARDC.

Tout en dénonçant et condamnant ces violations à répétition des droits des DDH et des journalistes en RDC, Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) recommande à la communauté internationale, de sanctionner sévèrement les animateurs du M23 et les autorités rwandaises au regard du vandalisme de la radio communautaire la voix de Mikeno à Bunagana dans la province du Nord-Kivu.

Partenariat pour la Protection Intégrée PPI demande également au gouvernement congolais et personnes de bonne volonté de Voler au secours la radio communautaire la voix de Mikeno à Bunagana afin que son signal soit rétabli.

De garantir la protection et la sécurité des journalistes et des défenseurs des droits humains en général, particulièrement en cette période des conflits armés à l’Est de la RDC.

Par ailleurs PPI salue l’annulation, le 23 juin 2022, par la cour militaire du Nord-Kivu, siégeant en audience foraine à Beni, du jugement condamnant douze militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) à douze mois de servitude pénale principale.Pour rappel, le tribunal militaire de garnison de Beni avait condamné en avril 2022 ces activistes, alors qu’ils manifestaient contre la prorogation de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here